"Google Books" est critiqué de toutes parts

  • A
  • A
"Google Books" est critiqué de toutes parts
Partagez sur :

"Politique du fait accompli", "menace pour la diversité culturelle" : le ministère de la Culture français critique le projet de Google.

Le syndicat national des écrivains, la coalition nationale des auteurs, l'éditeur de Batman et Superman mais également le ministère français de la Culture : mardi, c'est une pluie de critiques qui s'est abattue sur le projet de bibliothèque "Google Books".

A un mois jour pour jour de l'examen par la justice américaine du projet d'accord commercial entre Google et les éditeurs américains, et quelques heures seulement avant l'expiration du délai imparti pour recevoir leurs arguments, plusieurs groupes et organisations américains ont déposé des recours de dernière minute pour s'opposer au projet de Google.

Autre prise de position : celle, très officielle, du ministère de la Culture français. Dans un courrier adressé le 4 septembre au tribunal américain chargé de l'affaire, les services de Frédéric Mitterrand affirment que "le projet de transaction [proposé par Google] n'est conforme, ni au droit de la propriété intellectuelle, ni au droit de la concurrence, et qu'il constitue une menace pour la diversité culturelle." - voir le communiqué intégral.

L'argumentation défendue par Paris est la suivante : la France souhaite "veiller à ce que les termes d'une éventuelle homologation" par le juge "ne créent aucun précédent susceptible de conforter la politique du fait accompli suivie [...] par Google". Une position que la France entend développer lors des auditions qui seront prochainement menées par la Commission européenne sur le sujet, alors que Bruxelles a fait savoir sa préférence pour le projet porté par Google, par le biais de la commissaire chargée du dossier.