"Georges le solitaire" s'éteint avec son espèce

  • A
  • A
"Georges le solitaire" s'éteint avec son espèce
"Georges le solitaire" était le dernier représentant de son espèce. La tortue géante est décédée dimanche.@ CAPTURE D'ECRAN DAVIDSBEENHERE.COM
Partagez sur :

L'unique survivant des tortues "Geochelone Abigdoni" est décédé dimanche. Sans descendant.

Toutes les tentatives pour assurer sa reproduction avaient échoué. La dernière tortue géante de l’espèce "Geochelone Abigdoni", répondant au nom de "Georges le solitaire", a disparu dimanche dans l’archipel des Galapagos, dans l'océan Pacifique.

Les causes du décès de cette tortue géante, dont l'âge était estimé à plus de 100 ans, demeurent pour l'instant inconnues. Une autopsie sera pratiquée ultérieurement. Car les tortues de cette espèce vivent généralement autour de 200 ans.

Une belle découverte il y a 40 ans

"Georges le solitaire" était le dernier représentant de son espèce. La tortue avait été découverte en 1972 par un groupe de chasseurs sur l’île de Pinta, la plus au nord de l’archipel des Galapagos. Et ce, alors que les scientifiques pensaient que cette espèce de tortue était éteinte depuis longtemps.

Depuis, la tortue géante faisait partie de l'élevage en captivité du parc national des Galapagos. Plusieurs initiatives de reproduction ont été lancées. En vain, malgré l'introduction dans l’enclos du dernier survivant des "Geochelone Abigdoni" de deux tortues femelles, génétiquement proches.

"Georges le solitaire" évoluait en liberté :

De nombreuses espèces de tortues vivent dans les îles Galapagos, situées dans l'océan Pacifique, à environ 1.000 kilomètres des côtes sud-américaines. Elles abritent une faune et une flore très variées et sont considérées comme un laboratoire naturel.