"Georges" est morte mais son espèce survit

  • A
  • A
"Georges" est morte mais son espèce survit
@ CAPTURE D'ECRAN DAVIDSBEENHERE.COM
Partagez sur :

25.06_georges tortue mort davidsbeenhere.com 930x620.jpg

© CAPTURE D'ECRAN DAVIDSBEENHERE.COM

On la croyait disparue depuis la mort de "Georges le Solitaire". Mais une espèce rare de tortues géantes vient de refaire surface dans l'archipel équatorien des Galapagos, symbole de la lutte pour la sauvegarde de l'écosystème.

Considéré comme l'unique survivant de l'espèce "Geochelone Abigdoni", "Georges", une tortue centenaire, avait poussé en juin dernier son dernier soupir dans cette réserve naturelle isolée dans l'océan Pacifique, à 1.000 km des côtes de l'Equateur, où elle avait été découverte il y a trente ans.

Mais une étude, réalisée avec la collaboration de l'Université américaine de Yale, a permis d'établir l'existence de 17 autres tortues de la même ascendance, redonnant à la communauté scientifique, l'espoir nourri durant des décennies de réaliser la reproduction de l'animal.

Selon les experts, l'espèce de "Georges" s'était progressivement évanouie en raison des pirates qui écumaient la région durant les XVIIIe et XIXe siècles, et qui en avaient fait l'un de leurs mets de choix. Plus de 300.000 tortues auraient ainsi été consommées.