GB: les femmes accros à la chirurgie génitale

  • A
  • A
GB: les femmes accros à la chirurgie génitale
@ Max PPP
Partagez sur :

En 2010, quelque 2.000 opérations de ce type ont été réalisées dans le secteur public hospitalier.

La pratique serait en vogue en Grande-Bretagne. Les gynécologues britanniques ont tiré la sonnette d'alarme vendredi devant la tendance croissance chez les jeunes filles et les femmes à recourir à la chirurgie esthétique génitale. Selon eux l'explosion de ces demandes seraient liées à l'influence de la pornographie.

2.000 opérations par an. En Angleterre, le nombre d'opérations de réduction des lèvres du sexe féminin, ou labiaplastie, menées par le service public de santé NHS a été multiplié par cinq en dix ans, selon les statistiques citées par le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists (RCOG). En 2010, quelque 2.000 opérations de ce type ont été réalisées dans le secteur public hospitalier, selon cette source.

Des risques de pathologie. Mais ce n'est "probablement que la partie émergée de l'iceberg par rapport aux opérations menées dans le secteur privé, où il n'y a pas d'obligation de tenir un tel registre de données", a souligné Sarah Creighton, membre du comité d'éthique du RCOG qui publie vendredi une série de recommandations pour les praticiens. Or "on n'a pas noté de recrudescence de pathologies ces dix dernières années qui puisse expliquer la hausse de la demande de ce type de chirurgie", a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse jeudi à Londres.