GB : le mystère de Barnes entièrement résolu
GB : le mystère de Barnes entièrement résolu

La police vient de résoudre les dernières énigmes sur un fait divers célèbre outre-Manche.

C’est un mystère vieux de 132 ans qui vient d’être résolu par la police britannique. Un fait divers datant de 1879 et (presque) digne de Jack l’éventreur. Les enquêteurs ont identifié le crâne de Julia Martha Thomas, une riche veuve âgée de 55 ans, tuée et découpée en morceaux par sa bonne … en 1879. Le crâne avait été découvert en octobre dernier par des ouvriers dans le jardin de la maison de David Attenborough, célèbre producteur et réalisateur de la BBC, à Richmond, dans le sud-ouest de Londres. Une maison située tout près de celle où vivait à l’époque Julia Thomas.

Les enquêteurs ont alors remonté le temps. Les tests ont d’abord montré que le crâne appartenait à une femme blanche, d'une cinquantaine d'années et sans dents, un dernier détail qui a mis les enquêteurs sur la piste du "mystère de Barnes". Grâce aux archives criminelles de l'époque et aux méthodes modernes de datation par le carbone 14, la police a pu établir que le crâne était bien celui de Julia Thomas.

La servante avait découpé le corps avec une hache

Le crime de Barnes est un fait divers célèbre outre-Manche. Un dimanche de 1879, en rentrant de la messe, Julia Thomas avait été poussée dans les escaliers et étranglée par sa bonne, Kate Webster. La servante avait ensuite découpé le corps avec une hache, fait bouillir les restes de sa patronne et donné la graisse à manger à des enfants des environs, comme s'il s'agissait de lard. Une boîte contenant de la chair humaine avait également été retrouvée peu de temps après dans la Tamise, puis un pied de la victime dans un lotissement. Mais la tête de Julia Thomas était restée introuvable. Le jardin où le crâne a été découvert abritait au 19e siècle un pub que fréquentait la bonne.