Gaza tente son printemps arabe

  • A
  • A
Gaza tente son printemps arabe
@ Reuters
Partagez sur :

Un vent de contestation souffle sur Gaza, où des appels à manifester sont lancés via Internet.

Sur le modèle des révolutions tunisienne et égyptienne, des tentatives de manifestation ont lieu à Gaza. Le but de ces rassemblements, appeler à la réconciliation interpalestinienne. Mais ces tentatives ont été tuées dans l’œuf par le Hamas.

Malgré la dure répression de ces soulèvements populaires, les contestataires ne comptent pas s’arrêter là. Une mère de famille de 29 ans, arrêtée et battue pour avoir participé à l’un de ces rassemblements, continue sa rébellion sur son blog.

"Maintenant, tout le monde a peur de nous"

Cette jeune femme divorcée prend ouvertement modèle sur la révolution de Jasmin, où Internet avait joué un rôle important. "Mon esprit est très différent depuis la révolution en Tunisie. Avant, personne ne s’intéressait à nous, personne ne s’intéressait à Facebook ; maintenant tout le monde a peur de nous", s’exclame-t-elle au micro d’Europe 1.

Un autre jeune de Gaza, rencontré par la correspondante d’Europe 1 sur place, dit sa colère sur Facebook. Sur le réseau social, il a co-écrit un manifeste où il dénonce la pression du Hamas. On en a "marre de ces hommes barbus qui se promènent avec leur fusil, qui abusent de leur pouvoir, qui battent et incarcèrent des jeunes gens qui ne font que manifester pour ce à quoi ils croient", martèle-t-il au micro d’Europe 1.

Les contestataires de la Toile se sont donné un réel rendez-vous, le 15 mars, pour tenter une nouvelle manifestation de rue à Gaza.