Gaza : le nouvel espoir d'accalmie vole en éclats

  • A
  • A
Gaza : le nouvel espoir d'accalmie vole en éclats
Huit Palestiniens ont été tués à Gaza vendredi, malgré le cessez-le-feu.@ Reuters
Partagez sur :

PROCHE-ORIENT - L'armée israélienne a annoncé la fin de la trêve entrée en vigueur vendredi matin. Elle aura été de courte durée alors qu'elle devait pourtant durer 72 heures.

L'accalmie aura été de courte durée. Quelques heure à peine après son entrée en vigueur, le cessez-le-feu à Gaza a volé en éclats. L'armée israélienne a en effet déclaré à la mi-journée que la trêve était terminée Cette trêve à visée humanitaire, acceptée par les belligérants dans la nuit de jeudi à vendredi, avait débuté vendredi à 8h et devait durer 72 heures. D'autres cessez-le-feu, annoncés par l'une ou l'autre partie, ont volé en éclats durant ce conflit.   

>> LIRE AUSSI - Un cessez-le-feu de 72 heures entre le Hamas et Israël

Israël accuse le Hamas. Moins de quatre heures après l'entrée en vigueur, le gouvernement israélien a accusé le Hamas et ses alliés de "violation flagrante" du cessez-le-feu : "Une fois de plus, les organisations terroristes de Gaza commettent une violation flagrante du cessez-le-feu auquel elles s'étaient elles-mêmes engagées auprès du secrétaire d'Etat américain et du secrétaire général de l'ONU", John Kerry et Ban Ki-Moon, ont dénoncé les services du Premier ministre, Benjamin Netanyahou.

Au moins 40 Palestiniens tués. Près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, au moins 40 Palestiniens ont été tués vendredi par des tirs d'artillerie israéliens. 

>> LIRE AUSSI - A Gaza, eau et électricité se font rares

Un soldat israélien aurait été capturé. L'armée israélienne a indiqué de son côté qu'un soldat pourrait avoir été enlevé "par des terroristes" dans la matinée, dans le sud de la bande de Gaza, indique Tsahal sur son compte Twitter. Selon la BBC, il serait israélo-britannique. Il aurait été capturé au cours d'une opération visant à détruire les tunnels du Hamas. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon "exige la libération immédiate et sans conditions du soldat (israélien) capturé" à Gaza, a indiqué vendredi son porte-parole Stéphane Dujarric.



Les négociations reportées. Après cette annonce, l'Egypte a informé les responsables palestiniens que les négociations prévues entre les délégations israélienne et palestinienne au Caire étaient repoussées. La rupture du cessez-le-feu à Gaza "remet en question la crédibilité des assurances données par le Hamas aux Nations unies", a renchéri l'ONU dans un communiqué.