Gaza, 3 mois après l’offensive israélienne

  • A
  • A
Gaza, 3 mois après l’offensive israélienne
Partagez sur :

Il y a trois mois jour pour jour prenait fin l’opération "Plomb durci" de l’armée israélienne dans la bande de Gaza. Bilan : 1.400 morts et de nombreux bâtiments publics détruits. La reconstruction est depuis loin d’être achevée et le blocus prive toujours d’accès aux vivres et aux médicaments la population locale.

Trois semaines d’intenses bombardements : il y a trois mois, l’opération "Plomb durci" prenait fin à Gaza. Il s’agissait à l’origine pour l’armée israélienne de faire cesser les tirs de roquettes depuis ce territoire palestinien. Bilan : près de 1.400 morts, dont plus de la moitié de civils palestiniens, et plus de 5.000 blessés. Gaza peine depuis à panser ses plaies.

Car de nombreux bâtiments, écoles et hôpitaux ont été détruits lors de l’offensive israélienne, dont la violence a été très critiquée par la communauté internationale. Or Gaza reste la cible d’un blocus israélien. Les médicaments et le matériel de reconstruction sont notamment toujours bloqués à la frontière. Et ne parviennent pas à la population civile.

Le correspondant d’Europe 1 au Proche-Orient, François Clauss, est retourné à Gaza. Ecoutez son reportage :


Bombardement et blocus, loin d’avoir fait cesser les tirs de roquette depuis Gaza, l’offensive israélienne risque surtout de radicaliser à long terme la population palestinienne.