Gaza : 15 Palestiniens tués par l'offensive aérienne

  • A
  • A
Gaza : 15 Palestiniens tués par l'offensive aérienne
@ REUTERS
Partagez sur :

ESSENTIEL - Europe1.fr vous donne les clefs pour comprendre les raisons de cette nouvelle offensive sur Gaza.

LES TROIS INFOS A RETENIR

- Depuis lundi, les tirs s’intensifient sur Gaza, via des raids aériens de l'armée israélienne.

- Le gouvernement israélien a autorisé le rappel de 40.000 réservistes.

- La mort de trois ados israéliens et d’un Palestinien, ces dernières semaines, ont ravivé les tensions dans la zone.

LES PRINCIPALES INFORMATIONS

israel

© REUTERS

Des ados qui paient le prix fort. La tension entre Israël et le Hamas est à son comble depuis trois semaines. Tout a commencé avec l’enlèvement et l’assassinat de trois ados israéliens en Cisjordanie. L'évènement a déclenché l’ire d’Israël, qui a aussitôt accusé le Hamas et menacé de représailles.

Dans la foulée de la découverte des corps le 30 juin, un jeune Palestinien a, à son tour, été victime de violences. Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, avait été enlevé le 2 juillet dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupée et annexée. Son cadavre - entièrement brûlé selon l'avocat de la famille - avait été retrouvé quelques heures plus tard.

Les premiers tirs. Aussitôt après la découverte des corps des trois ados israélien, Tsahal, qui impute leur mort au Hamas, a tiré, le 2 juillet, sur 34 "cibles terroristes" à Gaza. En retour, les Palestiniens ont tiré 18 fois. Depuis, les échanges s’intensifient.



L’opération "haie de protection". Dans la nuit de lundi à mardi, l'armée de l'air israélienne a mené des dizaines de raids aériens contre la bande de Gaza. Une action menée en réplique à d'intenses salves de roquettes tirées de ce territoire lundi. Ces multiples attaques ont fait 15 morts, dont deux adolescents, et une centaine de blessés mardi. Un porte-parole de l'armée israélienne a confirmé qu'une "opération aérienne surnommée  "haie de protection" (protected edge) avait été lancée. Les forces israéliennes ont aussi annoncé avoir tué des activistes palestiniens de Gaza sur le sol israélien.

>> Témoignage : A Gaza, "on a peur, c'est toujours la panique"

08.07-habitants-gaza

© REUTERS

Les civils se préparent au pire. Les écoles et les camps de vacances situés dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza ont été fermés mardi. Les habitants ont été appelés à éviter tout rassemblement.

Le rappel de 40.000 réservistes autorisé. Quelques heures après l'attaque aérienne contre le Hamas à Gaza, le cabinet de sécurité, dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a autorisé le rappel de 40.000 réservistes en prévision d'une possible offensive terrestre.

Le Hamas hausse le ton. Israël "a franchi une ligne rouge en attaquant des maisons" a pour sa part répondu le Hamas, via la voix de sa branche armée, les brigades Ezzedine al-Qassam. Elles ont aussi affirmé avoir tiré un barrage de roquettes contre deux bases militaires israéliennes, peu après avoir mené une tentative d'infiltration en Israël.

19/06/2014 Mahmoud Abbas Reuters 930x620

© Reuters


Abbas appelle au calme. De son côté, Mahmoud Abbas, le président palestinien, a exigé mardi qu'Israël mette fin "immédiatement" à la vaste opération aérienne. Le président palestinien a demandé à la communauté internationale d'"intervenir immédiatement pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait provoquer davantage de destruction et d'instabilité dans la région", selon un communiqué.

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TEMOIGNAGE - A Gaza, "on a peur, c'est toujours la panique"

ARRESTATIONS - Six jeunes "juifs extrémistes" arrêtés après le meurtre d'un ado palestinien

LOI DU TALION - Un ado palestinien assassiné aurait été brûlé vif

ZOOM - Israël bouillonne après a mort de trois adolescents

RECHERCHES - Trois ados israéliens enlevés en Cisjordanie