Gauck et Hollande main dans la main à Oradour

  • A
  • A
Gauck et Hollande main dans la main à Oradour
Les présidents allemand Joachim Gauck et français François Hollande, se sont reccueillis main dans la main mercredi dans l'église à Oradour-sur-Glane.@ Capture France 2
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Les deux présidents ont effectué une visite des lieux où ont été massacrées 642 personnes par des SS en 1944.

#L'ESSENTIEL

- François Hollande et Joachim Gauck, le président allemand, sont arrivés peu après 14h30 à Oradour-sur-Glane. Les deux présidents ainsi qu'un survivant se sont donnés la main dans l'église du village.

- Les deux présidents ont effectué une visite des lieux où ont été massacrées 642 personnes par une unité de la division SS Das Reich le 10 juin 1944.

- Les deux chefs d'Etat, très émus, se sont donnés une longue accolade.

- Le président Hollande a salué mercredi en son homologue Joachim Gauck, "la dignité de l'Allemagne d'aujourd'hui".

#LES TEMPS FORTS DE LA VISITE

• Main dans la main. Les présidents français et allemand François Hollande et Joachim Gauck, ainsi qu'un survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane en Haute-Vienne, se sont pris la main mercredi dans l'église du village, site de la pire atrocité commise en France par les nazis. Ils sont accompagnés par Robert Hébras, 88 ans, un des trois rescapés encore en vie. Tous les trois se sont tenus pendant quelques secondes épaule contre épaule, à l'endroit où ont été massacrés puis brûlés plusieurs centaines de femmes et d'enfants le 10 juin 1944, tandis que les hommes étaient tués dans le village.

mitterrand-kohl
Ce geste très symbolique, notamment entre Hollande et Gauck, fait écho à la poignée de mains entre les présidents François Mitterrand et Helmut Kohl, en 1984, à Douaumont, près de Verdun, où se déroulèrent les combats les plus meurtriers de la Première Guerre mondiale.

> A lire : ZOOM : Oradour-sur-Glane, tout un symbole pour Hollande

• Une gerbe de fleurs pour les victimes. Au monument aux martyrs du 10 juin, dans le cimetière d'Oradour-sur-Glane, les deux présidents ont déposé une gerbe de fleurs.

hollande gauch 930

© Capture France 2


• Signature du livre d'or. Dans le livre d'or, François Hollande témoigne "respect, hommage, mémoire" à la commune d'Oradour. Joachim Gauck évoque "humilité et profonde reconnaissance pour l'invistation", et fait part de son "horreur, émotion et dégoût" devant "ce qui s'est passé sous commandement allemand" dans ce petit village de la Haute-Vienne. Il parle aussi de "la nouvelle Allemagne, pacifique et solidaire", assurant que "les choses resteront ainsi".

gauck 930

© Capture France 2

• Une accolade entre Hollande et Gauck. C'est sans aucun doute, un geste qui restera dans l'histoire franco-allemande. Après avoir symboliquement parlé à des jeunes gens français et allemands, les deux présidents se sont donné une longue accolade, un autre geste fort.

hollande gauch 930

© Capture France 2


> A lire : PORTRAIT :  Le président allemand, cet illustre inconnu

• Gauck et la "dignité" de l'Allemagne. Lors de son discours, le président français a salué la venue de Joachim Gauck, "un événement exceptionnel" qu'il fallait pour "rompre le silence". "Vous êtes la dignité de l'Allemagne d'aujourd'hui, capable de regarder en face la barbarie nazie d'hier", a déclaré François Hollande.

hollande gauck 930.310

© Capture France 2

François Hollande a estimé que sa présence au côté de son homologue allemand, incarnait la promesse de leurs pays de "refuser l'inacceptable partout où il se produit". "Notre présence est bien plus qu'un symbole (...) elle est l'affirmation d'une promesse. Promesse d'honorer partout et toujours les principes qui sont bafoués par les bourreaux d'hier, mais aussi d'aujourd'hui", a déclaré le président de la République, dans un discours d'une quinzaine de minutes dans ce petit village martyr de la Haute-Vienne, visité pour la première fois par un chef d'Etat allemand. De son côté, Joachim Gauck a jugé que l'invitation de François Hollande est "un geste d'accueil, de bonne volonté, un geste de réconciliation".