"Gare aux idoles éphémères", prévient le pape

  • A
  • A
"Gare aux idoles éphémères", prévient le pape
@ REUTERS
Partagez sur :

Au Brésil pour les JMJ, le pape François a mis en garde notamment contre "l'argent".

C'était sa première grand-messe hors de Rome depuis son élection. Le pape François était mercredi au sanctuaire d'Aparecida, au Brésil, où il est en visite pendant une semaine pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) catholique. Par un froid glacial, quelque 200.000 fidèles ont suivi la messe, retransmise sur des écrans géants, dans un silence total.

> L'IMAGE : Coup d'envoi des JMJ

Une réponse aux évangélistes ? Pendant la messe, le pape François a noté que "de nos jours, tous, un peu, et nos jeunes aussi, se sentent séduits par beaucoup d'idoles qui se substituent à Dieu et semblent donner l'espérance : l'argent, le succès, le pouvoir, le plaisir". "Une sensation de solitude et de vide gagne souvent le cœur de beaucoup et les pousse à la recherche de compensations, de ces idoles éphémères", a encore ajouté le souverain pontife.  Un message qui, bien que s'inscrivant dans la tradition catholique, semblait aussi faire écho indirectement aux promesses d'argent et de succès des églises évangélistes néo-pentecôtistes. Dans un pays où 64,6% des habitants se disent catholiques, contre 91,8% en 1970, ces mouvements rencontrent un succès grandissant.

> ZOOM : Visite papale sous haute sécurité

La patronne du Brésil. Dans son discours adressé d'abord à tous les jeunes catholiques du continent sud-américain, le pape argentin a remercié la Vierge d'Aparecida, la patronne du Brésil, disant "déposer à ses pieds la vie du peuple latino-américain". Avant la messe, ému, il avait pris dans ses bras une réplique de cette vierge noire qui lui avait été offerte.

Sa seule étape hors de Rio. Cette messe au sanctuaire d'Aparecida était la seule étape prévue hors de Rio de Janeiro pour le pape. Mardi soir, il n'a pas assisté à la messe d'ouverture des JMJ, célébrée sur la fameuse place de Copacabana devant un demi-million de jeunes pèlerins par l'archevêque de Rio, Mgr Orani Joao Tempesta. Après son étape à Aparecida, le souverain pontife devait se rendre dans un hôpital catholique, où sont soignés des drogués et des alcooliques. Avant son retour à Rome la semaine prochaine, il se rendra aussi dans une favela et rencontrera des détenus dans une prison.