Galeries Lafayette Haussmann : accord sur le travail dominical

  • A
  • A
Galeries Lafayette Haussmann : accord sur le travail dominical
Image d'illustration@ AFP
Partagez sur :

Un accord sur le travail dominical aux Galeries Lafayette a été signé vendredi soir par la CFE-CGC et la CFTC, pour permettre l'ouverture du magasin amiral du boulevard Haussmann à Paris.

C'est l'une des vitrines commerciales les plus touristiques de Paris. Les Galeries Lafayette ouvriront peut-être bientôt leurs portes aux "shoppeurs" du dimanche. Un accord a en effet été conclu entre les syndicats CFE-CGC et CFTC qui représentent 37,94% des voix aux élections professionnelles, soit au-delà du seuil de 30% nécessaire à la validation d'un accord. Cet accord peut être encore invalidé par les autres organisations représentant plus de 50% : la CGT, le SCID et FO.

Le BHV a ouvert la marche. Si ces dernières organisation ne font pas valoir de droit d'opposition, le magasin du bouvevard Haussmann deviendra le deuxième grand magasin parisien à pouvoir ouvrir le dimanche, après le BHV-Marais (groupe Galeries Lafayette).

Huit dimanche travaillés. La dernière mouture du texte porte notamment à huit (contre sept auparavant) le plafond de dimanches travaillés, avec la garantie que les volontaires puissent en faire au moins six. Des négociations sur les astreintes se tiendront dès le mois de juin, et non dans six mois, a précisé M. Biancotto. C'était l'un des points bloquants pour la CFE-CGC. Le texte institue aussi un "observatoire" du travail du dimanche, composé de représentants de la direction et des syndicats signataires, au lieu de la commission de suivi initialement prévue.