G20 : Poutine et Obama, une poignée de mains très diplomatique

  • A
  • A
G20 : Poutine et Obama, une poignée de mains très diplomatique
La Russie, hôte du G20, affiche un soutien indéfectible depuis le début de la guerre en Syrie au régime de Bachar al-Assad et rejette l'intervention militaire voulue par le président américain.@ Reuters
Partagez sur :

L'IMAGE - Le président russe et hôte, Vladimir Poutine a accueilli jeudi son homologue américain Barack Obama.

L'INFO. C'est un secret de polichinelle : entre Obama et Poutine, ça n'a jamais été le grand amour. Et les choses ne s'arrangent pas depuis plusieurs semaines avec les nombreux dossiers qui empoisonnent les relations russo-américaines : la Syrie, les droits de l'homme et Snowden, l'ex-consultant de la NSA. Jeudi au sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, la poignée de mains était attendue par les photographes et les observateurs. Les deux chefs d'Etat ont donc sorti pour l'occasion leur plus beau sourire malgré leur opposition sur l'idée d'une intervention militaire en Syrie.

>>> A lire : ZOOM : D’où vient cette idée d’organiser un G20 ?

Barack Obama est descendu de voiture juste après 15 heures sur le perron du palais Constantin, à 15 kilomètres au sud-ouest de l'ancienne capitale impériale russe. Il a serré la main de son homologue, ont échangé quelques mots avant que le président américain ne pénètre rapidement dans le bâtiment qui abrite jeudi et vendredi le sommet. Le président russe a proposé jeudi que les Etats du G20 discutent pendant un dîner de la Syrie, acceptant ainsi de mettre officiellement à l'agenda du sommet le thème qui dominait déjà de facto.

>>> A lire : Le G20, terrain d'affrontement entre Obama et Poutine

>>> DOC : Le pape écrit à Poutine