Fusillade sur un campus au Texas

  • A
  • A
Fusillade sur un campus au Texas
@ CNN
Partagez sur :

Un tireur s'est donné la mort. Aucun blessé n'est à déplorer.

C’est sur Twitter que l’information s’est propagée avant d’être reprise par les médias locaux. Une fusillade a eu lieu à l’Université d’Austin au Texas. Des personnes armées ont fait irruption dans la bibliothèque Perry-Casteneda située sur le campus, tôt mardi matin (mardi après-midi, heure de Paris).

Un tireur se suicide

Un homme armé d'un fusil d'assaut AK-47 a ouvert le feu à plusieurs reprises avant de mettre fin à ses jours, a annoncé l'établissement. Aucune autre personne n’a été blessée précise la police qui cherchait tuojours un deuxième suspect mardi soir, selon ABC.

Des étudiants, à l’intérieur du bâtiment, ont posté des messages sur le site de micro-blogging Twitter pour raconter, minute par minute l’évolution de la situation. "Un des assaillants s’est suicidé. La police cherche une deuxième personne armée sur le campus", a écrit l’un des étudiants.

"Un tireur s’est donné la mort au sixième étage de la bibliothèque", a déclaré la porte-parole de l’université Rhonda Weldon sur CNN :

"Il est directement allé au 6e étage"

Travis, un étudiant de l’université, était présent dans la bibliothèque quand le tireur est entré. "Il est entré. Il est directement allé au 6e étage. Tout le monde a crié qu’il fallait évacuer et les étudiants se sont réfugiés au sous-sol. Il y avait entre 25 et 40 étudiants. Nous avons vu l’arme. Mais il n’a pas tiré".

L'homme était grand, fin et portait un costume sombre et une cravate. Son visage était caché derrière un casque de ski mais l'homme semblait jeune et blanc, a raconté un professeur l'ayant croisé sur le campus. Aucune information sur son identité n'a été donnée.

Les étudiants prévenus par SMS

Les étudiants du campus ont reçu des messages d’alerte par SMS et email de la part des autorités leur demandant de ne pas quitter leur chambre et pour ceux qui ne sont pas encore arrivés à l’université, de ne pas s’y rendre. Un message a également été publié sur le site de l'université.

La police a réussi à évacuer une partie des dortoirs du campus et la bibliothèque, selon les dernières informations de la chaîne Fox 7. "Nous avons mis à l’abri un certain nombre d’étudiants", a déclaré le président de l’université Bill Powers. Le maire d’Austin, Lee Leffingwell, présent sur le campus, s’est dit "confiant quant à l’issue de cet événement" et dans le travail de la police.

L'Université du Texas a été par le passé le théâtre d'une des pires fusillades survenues aux Etats-Unis : le 1er août 1966, Charles Whitmann, un étudiant, avait tué 15 personnes, dont sa femme et sa mère à leur domicile, avant d'être abattu par la police.