Fusillade de Newton : les larmes d'Obama

  • A
  • A
Fusillade de Newton : les larmes d'Obama
Partagez sur :

L'IMAGE - Le président américain s’est exprimé après la fusillade meurtrière de Newtown.

L’émotion était trop forte. Le président américain Barack Obama n'a pu contenir ses larmes lors d'un point devant la presse vendredi soir, après la fusillade qui a fait vingt victimes parmi les élèves d'une école primaire Sandy Hook, de Newtown dans le Connecticut.

>> A LIRE AUSSI - Que sait-on du tireur du Connecticut ?

Le président a plusieurs fois interrompu son discours, submergé par l'émotion : 

Au-delà de l'émotion, Barack Obama a appelé à prendre des "actions significatives" pour empêcher à l'avenir de telles fusillades. "Nous avons subi trop de tragédies" comme celle de l'école de Newtown, a-t-il répété. "Nous allons devoir nous réunir et entreprendre une action significative pour éviter de nouvelles tragédies comme celle-ci sans nous soucier de la politique."

"La majorité de ceux qui sont morts aujourd'hui étaient des enfants, de magnifiques enfants âgés de cinq à dix ans", a rappelé Barack Obama, qui a simplement dit avoir "le coeur brisé".

>> A LIRE AUSSI - Fusillade : les précédents les plus graves