Fusillade à Toronto : un mort, 7 blessés

  • A
  • A
Fusillade à Toronto : un mort, 7 blessés
@ Mark Blinch / Reuters
Partagez sur :

Un individu a ouvert le feu sur la foule dans un centre commercial. Il est toujours recherché. 

"C’était incroyable… C’est arrivé de nulle part. Dès que j’ai entendu les coups de feu, je me suis caché sous la table." Comme le raconte le journal Metro Canada, il est 18h30 samedi soir lorsque Marcus, un jeune homme de 19 ans qui travaille dans une aire de restauration d'un centre commercial de Toronto, aperçoit un individu sortir un revolver et faire feu. 

Selon la police, le tireur aurait tué un homme de 25 ans, et blessé sept autres personnes. "La nature des blessures" de l'homme décédé semble indiquer qu'il était la cible d'une attaque préméditée, mais les autres étaient des "passants innocents", a indiqué l’officier en direct à la télévision depuis la scène du crime.

"Ils exigeaient que nous quittions les lieux en courant"

La police possède déjà quelques descriptions du tireur qui avait été vu alors qu'il s'enfuyait, mais elle cherche à les confirmer avant de les publier, a-t-il ajouté. L'attaque est survenue vers 18h20, dans la zone restauration du centre commercial Eaton, où se trouvaient des centaines de personnes.

"Soudainement, une meute de gens couraient en notre direction, criant et complètement excités", a décrit à Métro Hannah Stewart, une cliente âgée de 21 ans, qui faisait du shopping dans le centre commercial au moment de la fusillade. "Tous ces policiers sont arrivés à pleine vitesse et nous demandaient en criant de reculer. Ils hurlaient et exigeaient que nous quittions les lieux en courant."

"Dédain injustifié pour la vie"

Sur les sept blessés, six, dont certains grièvement atteints, ont été conduits aux urgences de plusieurs hôpitaux voisins. Un garçon de 13 ans figure parmi eux. Une femme enceinte qui n'a pas été touchée par les tirs a été renversée et bousculée par la foule prise de panique.

"Personne ne nous disait ce qui se passait, on voyait des ambulanciers arriver. Après 10 minutes, il y a eu une autre vague de gens, des clients du centre qui sont venus nous dire : ‘allez-vous en, ça tire encore!’", témoigne une autre cliente au Journal de Montréal.

Le chef de la police a qualifié l'incident de "révoltant" et lancé un appel à témoins à tous les Torontois pouvant apporter quelque renseignement sur le suspect en fuite. "Ce dédain injustifié pour la vie et la sécurité de compatriotes nous choque au plus haut point", a-t-il lancé.