Fusillade à Paris : Merkel exprime sa "compassion" aux victimes

  • A
  • A
Fusillade à Paris : Merkel exprime sa "compassion" aux victimes
Un policier a été tué et deux autres blessés jeudi soir lors d'une fusillade sur les Champs-Elysées à Paris.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

La chancelière allemande a présenté ses condoléances après la fusillade revendiquée par l'EI jeudi soir sur les Champs-Elysées.

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé sa "compassion aux victimes et à leurs familles" après la fusillade revendiquée par le groupe Etat islamique et qui a coûté la vie à un policier jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris.

"Après l'attaque contre des policiers à Paris", Angela Merkel a présenté ses condoléances au président de la République française François Hollande, a indiqué sur son compte Twitter le porte-parole de la chancelière, Steffen Seibert, citant la chancelière : "Ma compassion va aux victimes et à leurs familles." Auparavant, le ministère allemand des Affaires étrangères avait assuré dans un tweet que l'Allemagne se tenait "de façon ferme et déterminée aux côtés de la France". "Nouvelles choquantes de Paris. Nous pleurons les victimes et nous tenons de façon ferme et déterminée aux côtés de la France", a indiqué le ministère sur son compte Twitter.



Le président américain, Donald Trump, a également réagi et présenté ses condoléances au peuple de France. "C'est une chose vraiment, vraiment terrible qui se passe (...) il semble que ce soit une attaque terroriste", a ainsi affirmé le président républicain.

Un policier a été tué et deux autres blessés jeudi soir lors d'une fusillade sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris, dont l'auteur a été abattu, a précisé le ministère de l'Intérieur. Le groupe dihadiste Etat islamique (EI) a rapidement revendiqué cette fusillade, dans un communiqué publié dans la soirée par son organe de propagande Amaq. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête, a annoncé la justice française. Cette fusillade intervient à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle en France.