Fusillade à Fort Lauderdale : le tireur a été interrogé, la piste terroriste pas écartée

  • A
  • A
Fusillade à Fort Lauderdale : le tireur a été interrogé, la piste terroriste pas écartée
L'auteur de la fusillade aurait agi seul. @ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'homme responsable de la fusillade dans un aéroport de Floride vendredi aurait agi seul, selon les premiers éléments de l'enquête, mais la piste terroriste n'est pas écartée. 

L'homme accusé d'avoir abattu cinq personnes vendredi à l'aéroport de Fort Lauderdale, en Floride, devrait être inculpé samedi par la justice fédérale, selon les autorités qui pensent qu'il a agi seul et restaient à la recherche d'un mobile. Esteban Santiago, un ancien soldat de la Garde nationale de 26 ans, a été interrogé durant une bonne partie de la nuit par les enquêteurs, qui n'excluaient samedi aucune piste quant à ses motivations, y compris la piste terroriste. "Nous avons terminé l'interrogatoire du suspect, qui reste en détention à la prison du comté de Broward", a déclaré George Piro, agent de la police fédérale (FBI) en charge de l'enquête, lors d'une conférence de presse.

Le tireur aurait agi seul. "Nous avons interrogé environ 175 témoins, nous avons récupéré des enregistrements vidéo, des preuves sur place et nous continuons à enquêter sur toutes les pistes possibles. Nous n'excluons rien", a-t-il ajouté. "Pour le moment nous continuons à examiner la piste terroriste comme motivation potentielle pour cette attaque". "Il semble que le tireur ait agi seul mais, comme je l'ai dit, nous n'en sommes qu'au début de l'enquête", a martelé l'agent George Piro. Les chefs d'inculpation fédéraux devraient être rendus publics plus tard samedi.



Par ailleurs, le suspect avait apparemment choisi cette destination pour commettre son attaque, ont annoncé samedi les autorités. "Il apparaît qu'il est venu ici pour mener cette attaque horrible", a souligné George Piro.

Le nombre de blessés revu à la baisse. Selon le policier, Esteban Santiago a suivi les procédures en plaçant son arme, un pistolet semi-automatique de 9 mm, dans son bagage en soute, ce qui est légal aux Etats-Unis. Il arrivait de la ville d'Anchorage en Alaska et s'est mis à tirer dans la zone de bagages à l'arrivée à Fort Lauderdale. L'homme ne figurait pas sur les listes d'interdiction de vol, selon les premiers éléments de l'enquête, et apparemment aucune altercation avec d'autres passagers n'a précédé son geste fou. La police a par ailleurs corrigé le nombre de blessés par balles : au lieu des huit annoncés vendredi, le nombre correct est de six, dont trois dans un état grave, selon le shérif.

Des antécédents psychologiques 
Ancien soldat, envoyé en Irak en 2010 et 2011, Esteban Santiago a été déchargé de ses fonctions en août 2016. Selon l'agent du FBI George Piro, le suspect s'est présenté dans un bureau du FBI à Anchorage, en Alaska, en novembre : son comportement désordonné a conduit les agents à le confier à la police locale, qui l'a placé dans une clinique pour que son état mental y soit évalué. L'ex-militaire a dit au FBI que son esprit était surveillé par une agence américaine de renseignement, qui l'obligeait, disait-il, à regarder des vidéos de l'organisation Etat islamique. Les agents du FBI ont ouvert une enquête et conclu qu'il n'avait aucun lien avec des organisations terroristes.