Froid : près de 300 morts en Europe

  • A
  • A
Froid : près de 300 morts en Europe
L'Ukraine a payé un lourd tribut.@ REUTERS
Partagez sur :

L'Ukraine et la Pologne sont les plus touchées avec 184 décès à elles seules.

Alors que la vague de froid s'intensifie en France avec des températures proches des records historiques (en-dessous de -20°C par endroits), nos voisins européens ne sont pas en reste. Près de 300 personnes sont mortes de froid à travers l'Europe. 

184 morts rien qu'en Ukraine et en Pologne 

L'Ukraine paye le plus lourd tribut avec 131 morts et près de 2.000 personnes hospitalisées. Les postes de secours d'urgence, où les plus démunis peuvent se réchauffer et recevoir un plat chaud, ont accueilli plus de 75.000 personnes ces derniers jours. Les températures, descendues jusqu'à -21°C dans la journée et -30°C la nuit vendredi, ont toutefois commencé à s'adoucir samedi, et on enregistrait -10° à Kiev dimanche matin. 

En Pologne, où le thermomètre a atteint -22°C dans la nuit dans le nord-est, le froid a fait huit nouvelles victimes, portant le total à 53. La plupart sont des sans-abri. Les centres d'accueil ont adoucir leur règlement et acceptent des personnes en état d'ébriété. 

En Bosnie, la capitale, Sarajevo, était toujours en grande partie paralysée dimanche par une couche de neige d'un mètre. Seule l'artère principale et quelque rues du centre étaient praticables. En revanche, les présidents croate Ivo Josipovic et serbe Boris Tadic, bloqués samedi dans la station de ski proche de Sarajevo, ont finalement pu rentrer chez eux.

En Serbie, le bilan était dimanche de neuf morts et un disparu, alors que bizarrement, pendant que dans la capitale il faisait -10°, l'endroit le moins froid du pays était sa plus haute station de ski, Kopaonik, avec -5°.

En Roumanie, six nouveaux morts ont porté dimanche le bilan de ces derniers jours à 34 morts.

En Bulgarie, pays le plus pauvre de l'UE, dont plusieurs régions étaient dimanche en état d'alerte, le froid a tué au moins 16 personnes, pour la plupart des villageois découverts gelés au bord de routes ou dans leurs maisons dépourvues de chauffage, et le Danube était par endroit gelé à 60%.

En Russie, plus de 12.000 personnes étaient privées de chauffage dans une petite ville proche de Saint-Pétersbourg, où les températures était descendues jusqu'à -23 degrés dimanche.

Chaos à Rome, neige sur les Baléares

L'ouest du continent, où le bilan humain est moins sévère, n'est cependant pas épargné. En France, six personnes sont mortes de froid ce week-end : deux malades d'Alzheimer qui étaient sortis et n'ont pas su rentrer, un enfant tombé dans un lac et deux SDF.

En Italie, les intempéries ont fait une septième victime dimanche, alors que Rome était toujours pratiquement paralysée et que dans plusieurs villes les habitants dévalisaient les épiceries pour constituer des stocks. Tandis que l'armée était mise à contribution pour tenter de déneiger les villes, des centaines de personnes ont à nouveau passé la nuit bloquées dans des trains, et les politiques commençaient à se renvoyer la responsabilité des "mauvaises réactions" à ce temps inhabituel.

En Finlande, le thermomètre affichait -40° dans la nuit, et la combinaison de verglas, tempêtes de neige et vents arctiques a provoqué des carambolages pour plus de 200 voitures dans les alentours d'Helsinki. Le froid n'empêchait toutefois pas le fonctionnement normal des aéroports, équipés pour les grands froids, ni les électeurs de commencer à aller voter pour élire leur président.

En Allemagne, la nuit de samedi à dimanche a été "la plus froide de cet hiver", tout en restant loin des records, avec des températures allant de -9 à -20 degrés. Et les petites îles touristiques de Juist et Wangerooge étaient inaccessibles, la mer du Nord étant partiellement gelée.

Le Royaume-Uni était toujours en alerte, et la neige atteignait déjà dimanche matin 16 cm dans le Suffolk, dans l'est de l'Angleterre. Dans le centre, des automobilistes ont dû passer la nuit dans leur voiture bloquée par la neige. L'aéroport londonien de Heathrow, le plus important d'Europe, a annulé 30% des vols prévus dimanche. 

 En Espagne on enregistrait des -13° et des vents dépassant parfois les 100 km/h, et la Catalogne était sous la neige, ainsi que, fait rare, les îles Baléares.