Frédéric Gallois, ancien chef du GIGN, a réagi vendredi matin sur Europe 1 à l'assaut donné par l'armée algérienne après la prise d'otage sur le site gazier d'In Amenas. "C'est conforme à leur stratégie de lutte contre le terrorisme depuis une dizaine d'années qui consiste à être extrêmement ferme, dans un mode de la plus grande violence", a-t-il souligné.

"L'Etat algérien a pris les terroristes au mot en leur laissant le message : on vous terrorisera, et s'il le faut on vous tuera", explique l'ancien patron du GIGN.

A LIRE AUSSI : L'assaut critiqué par certain pays