Frappe française contre des sites pétroliers de l'EI à Raqqa

  • A
  • A
Frappe française contre des sites pétroliers de l'EI à Raqqa
Un avion de frappe français en Syrie.@ AFP
Partagez sur :

Deux chasseurs-bombardiers Mirage 2000 de l'armée française basés en Jordanie ont frappé tôt vendredi des sites pétroliers du groupe Etat islamique à Raqqa dans le nord-est de la Syrie.

Même le jour du Nouvel an, l’offensive française contre l'Etat islamique se poursuit. Deux chasseurs-bombardiers Mirage 2000 de l'armée française basés en Jordanie ont frappé tôt vendredi des sites pétroliers du groupe Etat islamique à Raqqa dans le nord-est de la Syrie, a annoncé le ministre français de la Défense. La coalition internationale menée par les Etats-Unis multiplie depuis l'automne 2015, notamment depuis les attentats de Paris, les attaques ciblées contre des sites d'hydrocarbures qui permettent à l'EI de se financer.

Premières frappes de l'année. "J'ai eu le retour des opérations qui ont été menées cette nuit contre des sites pétroliers. Cette logique-là, nous devons la poursuivre", a déclaré Jean-Yves Le Drian lors d'une visite aux 250 militaires français basés en Jordanie pour le Nouvel An. Ces toutes premières frappes françaises de l'année 2016 ont eu lieu vers 2 heures locales, a précisé une source militaire sur la base. La mission a duré environ deux heures.

Les Mirage stationnés dans des endroits tenus secrets. Deux autres Mirage 2000 ont décollé dans la foulée vendredi matin de Jordanie pour assurer une mission d'appui aérien aux peshmergas kurdes près de Sinjar dans le nord de l'Irak, a-t-on ajouté de même source. De retour d'Irak après cinq heures de vol, les deux pilotes ont accompagné le Falcon du ministre de la Défense jusqu'à l'atterrissage sur la base jordanienne.

Le nom et la localisation de la base, où sont stationnés six Mirage 2000, restent tenus secrets à la demande des autorités jordaniennes.  Les Mirage 2000, situés tout près de la Syrie et de l'Irak, effectuent la moitié des frappes françaises contre l'EI.

390 en 2015. S'y ajoutent celles du porte-avions Charles-de-Gaulle, déployé à deux reprises en 2015 dans le Golfe, et des six Rafale stationnés aux Emirats arabes unis plus mobilisés pour les vols de reconnaissance en raison de leurs équipements d'imagerie ultramodernes. L'aviation française a effectué plus de 390 frappes contre l'EI et détruit plus de 710 objectifs en 2015. Elle est intervenue avant tout en appui aérien aux Kurdes et forces irakiennes en Irak et opère aussi depuis septembre en Syrie, selon l'état-major des armées.