"François Hollande peut être le médiateur avec la Russie"

  • A
  • A
"François Hollande peut être le médiateur avec la Russie"
Pierre Lorrain, journaliste spécialiste de la Russie@ DR
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 4 JUIN - Alors que Vladimir Poutine a accepté de répondre aux questions d'Europe 1 et TF1, un spécialiste de la Russie décrypte cet entretien.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi -Votre Journal animé par Wendy Bouchard. Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>> Mercredi 4 juin, vous avez été 60% à faire"Votre choix d’actu" sur l’interview de Vladimir Poutine accordée à Europe 1 et TF1. Selon Pierre Lorrain, journaliste spécialiste de la Russie, cette interview s’inscrit dans un contexte où "les Européens ne savent pas trop ce qu’il convient de faire", puisque les 28 pays ont des "intérêts" et "des liens" très différents avec la Russie. "Il faut trouver le plus petit dénominateur commun" selon le journaliste afin d’essayer de recréer des liens avec Vladimir Poutine.

 

"François Hollande peut être le médiateur avec...par Europe1fr

La France comme intermédiaire ? Afin de résoudre le conflit ukrainien, il faut "que des pays servent de passerelle", selon Pierre Lorrain pour instaurer un dialogue entre Russes et Occidentaux. La France pourrait, selon lui, jouer ce rôle car "la France est l’un des pays qui comptent aujourd’hui pour la Russie". En 2008, il y avait eu "un début de tradition de résolution des crises" avec l’intervention de Nicolas Sarkozy dans la crise géorgienne. Pierre Lorrain explique que les "circonstances ont placé François Hollande dans une position privilégiée". En effet, le président français a invité le président russe à une "cérémonie consensuelle", les commémorations du Débarquement. Pour conclure, Pierre Lorrain explique que "François Hollande aspire à servir de médiateur dans ce conflit ukrainien inquiétant".

"La diplomatie, c’est parler à l’adversaire". Selon Pierre Lorrain, "les Etats-Unis sont enfermés dans une logique qui n’est pas celle de l’Occident" en refusant le dialogue. "La diplomatie, c’est l’art de parler avec l’adversaire", résume le journaliste. Selon lui, Vladimir Poutine souhaite "multiplier les possibilités de s’expliquer sur sa position" car il estime que "les Occidentaux ont une vision caricaturale de ce qui se passe en Ukraine".