France et États-Unis visent le djihadiste Belmokhtar, probablement mort

  • A
  • A
France et États-Unis visent le djihadiste Belmokhtar, probablement mort
Jean-Yves Le Drian n'a lui fait aucune allusion à une frappe contre Mokhtar Belmokhtar.@ AFP
Partagez sur :

Le djihadiste d'origine algérienne Mokhtar Belmokhtar, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), est problement mort, a indiqué lundi un responsable américain.

La France, aidée par les États-Unis, a mené récemment en Libye une frappe aérienne contre le djihadiste d'origine algérienne Mokhtar Belmokhtar, qui a probablement été tué, selon un responsable américain. Le responsable américain confirmait des informations parues dans le Wall Street Journal.

Le Drian ne commente pas. L'entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, en visite à Washington lundi, s'est refusé pour sa part à tout commentaire. Mokhtar Belmokhtar, un vétéran du djihadisme rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), surnommé "Le Borgne", a déjà été donné pour mort à plusieurs reprises, notamment en juin 2015 lors d'une frappe américaine en Libye, et en 2013. Le bombardement français qui l'a visé a eu lieu au mois de novembre, avec le concours de renseignements américains.

Frappe "probablement réussie". Selon le Wall Street Journal, les responsables américains estiment que la frappe "a probablement été réussie", "étant donné le calibre du renseignement" disponible. Chef du groupe Al-Mourabitoune, qui a mené de nombreuses attaques sanglantes dans la région du Sahel, il est l'un des chefs islamistes extrémistes les plus recherchés de la région.