Hervé Gourdel "ne pensait pas au danger"

  • A
  • A
Hervé Gourdel "ne pensait pas au danger"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Dès l'annonce de l'enlèvement, proches et voisins se sont rendus au domicile d'Hervé Gourdel, guide de haute montagne dans la région de Nice.

C'est un passionné de voyage et de photographie, âgé de 55 ans, guide de haute montagne sur les massifs du parc national du Mercantour, au nord de Nice. Hervé Gourdel a été enlevé en Algérie par un groupe djihadiste ayant fait allégeance à l'Etat islamique (EI). Peu après l'annonce de la nouvelle lundi soir, les proches se sont rassemblés toute la soirée au domicile niçois de cet homme, très apprécié dans son quartier.

>> LIRE AUSSI - Français enlevé en Algérie : sa mère "ne comprend pas"

Sa femme s'enferme chez elle. Dès l'annonce de l'enlèvement, Françoise, la femme d'Hervé Gourdel s'est enfermée chez elle dans son appartement. Et il n'est pas question, pour elle, de voir qui que soit. La famille est en relation par téléphone avec le Quai d'Orsay, qui lui demande la plus grande discrétion. Mais les proches et les voisins veulent aussi avoir des nouvelles d'Hervé. Une amie intime a ainsi dû sonner une bonne demie heure à l'interphone avant de pouvoir entrer. "Je suis très inquiète et je suis venue dès que j'ai appris la nouvelle", explique-t-elle au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Algérie : un Français enlevé et menacé par un groupe islamiste

"Sa passion prenait le pas". Pour ce guide haute montagne passionné, la montagne algérienne était un vieux rêve, après avoir fait les sommets marocains en mars 2013. L'homme était connu dans son quartier pour sa gentillesse et son sourire. Son épicier, Ziad, est complètement atterré. "Il était heureux de partir en Algérie, on en avait discuté il y a quelques jours. Il savait que c'était un pays dangereux mais sa passion prenait le pas. Il ne pensait même pas un instant au danger, il était ravi", raconte-t-il. "Je trouve ça plus qu'injuste, espérons qu'il revienne sain et sauf".

>> LIRE AUSSI - La France cible de l'Etat islamique

La télévision est restée allumée une bonne partie de la nuit chez Françoise Gourdel, en quête de la moindre information sur la situation de son mari. L'ultimatum posé par le groupe doit expirer mardi dans la soirée.