Football : un député russe propose de faire des bagarres de hooligans, un sport

  • A
  • A
Football : un député russe propose de faire des bagarres de hooligans, un sport
Russes et Anglais se provoquent à Lille durant l'Euro 2016.@ LEON NEAL / AFP
Partagez sur :

Le député Igor Lebedev, membre du parti d'extrême droite LDPR pense que le spectacle pourrait attirer "autant de spectateurs que les matches de foot".

Un député russe a proposé de transformer les bagarres organisées en marge des matches de football par les hooligans en sport à part entière, afin de canaliser la violence des supporters avant la tenue du Mondial 2018 dans le pays.

Transformer les affrontements en sport. "Sachant que nos fans sont des combattants et pas des hooligans, nous pourrions transformer les affrontements entre supporters en sport", a affirmé le député Igor Lebedev, membre du parti d'extrême droite LDPR, dans une tribune publiée vendredi sur le site de son parti. "Les supporters anglais arrivent, par exemple, et commencent des bagarres. On leur répond : défi accepté, rendez-vous au stade à telle heure", poursuit le député, assurant qu'une telle initiative permettrait de canaliser "l'agressivité des supporters". "La Russie serait alors pionnière dans un nouveau type de sport", ajoute Igor Lebedev, affirmant que ce genre de spectacle pourrait attirer autant de spectateurs que les matches de foot.

"Festival de violence". Des hooligans russes avaient promis en février dans un reportage de la BBC un "festival de violence" lors du Mondial 2018, qui sera disputé en Russie. Les autorités russes ont qualifié ce reportage de "propagande" visant à "discréditer" la Coupe du monde. "Nous avons pris toutes les mesures de sécurité et actualisé la législation. Pas un touriste ne devrait avoir peur de venir chez nous à l'été 2018", a affirmé Igor Levbedev.

Débordements durant l'Euro 2016. Des affrontements entre supporters russes et anglais lors de l'Euro 2016 en France l'été dernier avaient conduit à l'expulsion de plusieurs Russes. Le député avait alors déjà déclaré "ne pas voir de mal avec le fait que des supporteurs se battent". La Fifa a pour sa part écarté tout risque pour la sécurité des supporters se déplaçant en Russie pour la Coupe des confédération organisée en juin et le Mondial 2018, assurant que ces compétitions seront un "festival du football".