Florence Cassez a déposé un nouveau recours

  • A
  • A
Florence Cassez a déposé un nouveau recours
Florence Cassez, dont la peine à 60 ans de prison pour rapt a été confirmée en février, veut aller jusqu'au bout de sa défense.@ Max PPP
Partagez sur :

La Française, condamnée à 60 ans de prison, a décidé de ne pas baisser les bras.

Me Augustin Acosta, l'avocat mexicain de Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements au Mexique, a confirmé à l'agence France-Presse qu'il avait déposé un recours en révision du procès de la Française devant la Cour suprême mexicaine. Ce recours demande la révision pour inconstitutionnalité du rejet du pourvoi en cassation décidé le 10 février par trois juges, sentence rendant définitive la condamnation. La justice mexicaine avait confirmé au mois de février la peine de 60 ans de prison prononcée à l'encontre de la Française dans le cadre d'une affaire d'enlèvement. La Constitution mexicaine prévoit un recours permettant de réviser les jugements de cassation, lorsque ces jugements comportent une "interprétation directe d'un ou plusieurs articles de la Constitution".

Le recours avance six motifs constitutionnels de révision. Parmi eux figure en premier lieu l'existence d'un montage télévisé, présenté fallacieusement comme une arrestation en direct devant les caméras de télévision par la police fédérale le 9 décembre 2005. Aussi, Florence Cassez n'a pas été immédiatement présentée au ministère public, ce qui est obligatoire dans les cas de flagrant délit, selon l'article 16 de la Constitution mexicaine. Par ailleurs, les confessions de l'ancien compagnon de Florence Cassez, Israel Vallarta, ont été obtenues par la torture et la non prise en considération de cet élément, certifié par un médecin, viole le principe constitutionnel "d'exclusion de preuve illicite" prévu à l'article 22 de la Constitution.

"Florence tient à ce recours"

De son côté, l'avocat français de Florence Cassez a fait part de la motivation de sa cliente. "C'est faible parce que le pouvoir politique l'a emporté sur le pouvoir judiciaire (...). Pour autant, Florence entend saisir sa chance, on n'a jamais désespéré de la justice mexicaine et on ira jusqu'au bout", a déclaré Frank Berton dans son cabinet lillois. "C'est peut-être un nouveau recours pour rien (...) mais il faut qu'on tente toutes les opportunités qui nous sont offertes par la justice et par le code de procédure pénal mexicain (...). Florence tient absolument à ce recours", a-t-il ajouté.

Florence Cassez, qui est en prison depuis décembre 2005, a toujours clamé son innocence. Son cas est à l'origine d'une brouille diplomatique entre la France et le Mexique qui a décidé de se retirer de l'organisation de l'Année du Mexique en France, lancée officiellement le 3 février.