Un élu local d'extrême droite a proposé son idée pour diminuer le nombre de viol en Finlande : castrer les réfugiés. "Réduire médicalement les pulsions sexuelles pourrait être justifié pour ces groupes de réfugiés qui statistiquement en Finlande sont le plus souvent les auteurs des viols", a sérieusement expliqué Kai Haavisto, conseiller municipal d'une petite ville de la banlieue d'Helsinki.

"Le viol est une affaire sérieuse. Oppresser et posséder les femmes est automatique dans certaines cultures ethniques", s'est-il justifié, avant de revenir sur ses propos. "J'aurais dû lire le texte deux fois", a regretté l'élu.