Ferguson : Darren Wilson a démissionné de la police

  • A
  • A
Ferguson : Darren Wilson a démissionné de la police
@ Reuters
Partagez sur :

ETATS-UNIS - Darren Wilson, le policier qui avait abattu Mickael Brown, a quitté la police.

Il ne veut pas mettre en danger la vie de ses collègues. C'est ainsi que Darren Wilson s'est justifié. Alors qu'à Ferguson des dizaines de manifestants étaient dans la rue samedi après-midi pour protester, le policier a finalement décidé de démissionner. L'information a été relayée samedi par le journal St. Louis Post-Dispatch. Darren Wilson, policier de 28 ans, qui avait tué dans le cadre de son service un jeune noir le 9 août dernier, a été relaxé suite à la décision, le 24 novembre, d'un jury populaire. Une décision de justice qui a provoqué une série de manifestations, parfois violentes, dans tout le pays. 

>> LIRE AUSSI - Ferguson : le policier dit avoir "bonne conscience" 

"J'espérais continuer à travailler". Le policier de Ferguson souhaite par sa démission protéger ses camarades de travail et les membres de la communauté de Ferguson. "J'espérais continuer à travailler dans la police mais la sécurité des autres officiers de police et de l'ensemble de la communauté revêtent une très grande importance pour moi", avance-t-il dans sa lettre à laquelle le journal a eu accès. "On m'a dit que si je continuais à exercer mon métier, je ferais courir des risques aux habitants et aux officiers de police de Ferguson, une éventualité que je me devais d'empêcher", a encore indiqué le policier.

L'avocat de Darren Wilson, Neil Bruntrager, avait déjà annoncé mercredi cette future démission, annonçant qu'il ne retravaillerait plus jamais en tant qu'officier de police.

Les manifestants ne décolèrent pas. À l'appel de la puissante organisation de défense des personnes de couleur (NAACP), des dizaines de manifestants ont convergé samedi et une soixantaine de motos faisaient vrombir leurs moteurs dans la rue de Ferguson où le jeune Michael Brown a été abattu. Ce devait être le point de départ d'une marche de 192 kilomètres qui espère rallier des milliers de personnes entre cette banlieue de St Louis et Jefferson City, la capitale du Missouri.

La "justice pour une famille en deuil". "Nous nous battrons jusqu'à ce qu'on crève de froid puis nous nous battrons sur la glace", a déclaré le président du NAACP William Brooks lors d'une cérémonie religieuse à St Louis, avant de rejoindre le point de ralliement. "Ce que nous recherchons ici c'est la justice pour une famille en deuil ainsi qu'une réforme fondamentale du système s'agissant de la surveillance, pour une communauté blessée", a-t-il expliqué.

Les manifestants réclament le renvoi du chef de la police de Ferguson et une réforme de fond des services de la police au niveau national, dont ils dénonce les contrôles au faciès.

>> LIRE AUSSI - Pourquoi le policier qui a tué Mickael Brown ne sera pas jugé