La Garde nationale appelée en renfort à Ferguson

  • A
  • A
La Garde nationale appelée en renfort à Ferguson
Des policiers montent la garde près de Ferguson, le 17 août.@ REUTERS
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Le face-à-face entre manifestants et police continue dans cette ville du Missouri. Une autopsie a montré que le jeune Noir abattu par un policier a été touché par six balles.

La tension ne retombe pas à Ferguson, cette ville du Missouri où un jeune Noir a été tué le 9 août par un policier. Malgré le couvre-feu, des manifestants ont à nouveau fait face aux forces de l'ordre dans la nuit de dimanche à lundi.

# CE QU'IL FAUT RETENIR

• Le gouverneur du Missouri a fait appel à la Garde nationale, lundi, pour tenter de restaurer le calme à Ferguson.

• Malgré le couvre-feu, des affrontements violents ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi entre manifestants et forces de l'ordre, qui ont essuyé des tirs.

• Une autopsie a montré que Michael Brown, 18 ans, a été touché par six balles tirées par un policier, rapporte le New York Times.

# LES DERNIERES INFOS

La Garde nationale en renfort. Le gouverneur de l'Etat du Missouri, Jay Nixon, a signé lundi une ordonnance appelant la Garde nationale en renfort pour restaurer le calme à Ferguson, secouée par des émeutes raciales.

Deux balles dans la tête. Michael Brown, 18 ans, a été touché par deux balles dans la tête et quatre dans le bras droit, selon le New York Times, citant les premières constatations d'une autopsie réalisée à la demande de la famille de la victime par l'ancien médecin légiste en chef de New York, Michael Baden. Tous les coups ont été tirés alors que Michael Brown se trouvait de face, poursuit le journal.

La mort de Michael Brown le 9 août a provoqué une semaine de manifestations pacifiques, d'émeutes sporadiques et l'instauration d'un couvre-feu samedi et dimanche. Dimanche soir, les policiers, équipés de gilets pare-balles, de masques à gaz et escortés par des véhicules blindés, ont commencé à disperser des manifestants, majoritairement des jeunes, près de trois heures avant l'entrée en vigueur du couvre-feu à minuit.

Des cocktails Molotov. Certains jeunes brandissaient des pancartes dénonçant les violences policières, selon les images des télévisions. Beaucoup levaient les mains en l'air pour faire signe de se rendre, tandis que d'autres provoquaient les policiers et leur renvoyaient les capsules de gaz lacrymogène. Les policiers se sont dirigés vers les manifestants après que certains d'entre eux eurent lancé des cocktails Molotov dans leur direction, a rapporté KMOV-TV. D'autres sources faisaient état de coups de feu.

"Comme il y a eu des tirs, la police devait intervenir. Ceci étant dit, je m'inquiète des tweets que je lis disant que des enfants ont été gazés. #Ferguson", a écrit sur Twitter Antonio French, un homme politique local qui s'efforce d'apaiser les tensions depuis plusieurs jours. Des photos publiées sur Twitter ont montré des émeutiers brisant les vitres d'un restaurant McDonald's. Ces images contrastent avec l'hommage pacifique rendu à Michael Brown par plusieurs centaines de personnes plus tôt dans la journée.