Etats-Unis : un an après, regain de violences à Ferguson

  • A
  • A
Etats-Unis : un an après, regain de violences à Ferguson
Ferguson : les hommages à Michael Brown n'ont pas été épargnés par les affrontements et la violence@ Michael B. Thomas / AFP
Partagez sur :

MISSOURI - Plusieurs tirs ont été entendus dans des affrontements à Ferguson. La ville commémore la mort du jeune Michael Brown.

Recueillement et affrontements à Ferguson (Missouri), en cette date anniversaire de la mort de Michael Brown, jeune Noir de 18 ans, non-armé, abattu par un policier blanc le 9 août 2014. Un manifestant a été blessé et une vingtaine de tirs ont été entendus.

La police de St Louis a annoncé qu'un policier avait ouvert le feu après s'être trouvé sous "des tirs nourris" et des photos sur Twitter ont montré deux véhicules de police avec des impacts de balles.



Ferguson Michael B. Thomas / AFP 714 475

Les policiers de Ferguson, lundi matin © Michael B. Thomas / AFP





4'30 de silence. Une manifestation hommage qui a pourtant démarré dans le calme, avec 300 personnes, t-shirt à l'effigie du garçon. Tous ont observé 4 minutes 30 de silence, en souvenir des 4h30 où le corps de la victime est resté sur le bitume, face contre terre, attendant un transport vers la morgue. Deux colombes ont été lâchées au-dessus de la foule, où l'on a aperçu la famille de Michael Brown et son entourage. Les manifestants ont ensuite entamé une marche silencieuse jusqu'à une église qui avait servi de refuge lors des violentes émeutes ayant agité Ferguson en novembre 2014, après l'annonce de l'abandon des poursuites contre le policier. 

Une vingtaine de tirs entendus. Les affrontements, eux, ont marqué la fin de la manifestation, quand une cinquantaine de casseurs ont pillé un magasin de cosmétiques de la ville. Au moins un manifestant a été blessé, tandis qu'une vingtaine de tirs ont été entendus sur place. Une journaliste de CNN a publié une vidéo où l'on entend ces tirs. Un manifestant en sang a été aperçu, allongé sur le sol. Des médias locaux ont indiqué qu'une personne avait été admise à l’hôpital. 





Samedi déjà, à l'issue d'un rassemblement pacifique, 200 manifestants s'étaient montrés hostiles à la présence des forces de l'ordre. Certaines personnes ont fait rôtir un cochon, un casque de police vissé sur la tête de l'animal.


Une année rythmée par les démissions. La police de Ferguson a été la cible de maintes critiques notamment pour son racisme — qui a été confirmé par un rapport accablant du ministère de la Justice — et pour ses méthodes paramilitaires de gestion des manifestations, avec des véhicules blindés. Le chef de la police et plusieurs responsables de la ville et de la justice locale ont démissionné ou été remplacés. Le nouveau chef de la police, nommé récemment, est un Noir. Il s'est engagé à instiller le "respect, la conscience culturelle et le professionnalisme que la communauté mérite".

Survenu au cœur de l'été 2014, le décès du jeune Michael Brown avait ravivé des tensions raciales dans plusieurs villes des Etats-Unis, relançant le débat sur l'attitude des policiers blancs face aux Noirs, et surtout face aux jeunes hommes.