Femen-Tunisie: "On ne regrette pas, on le referait"

  • A
  • A
Femen-Tunisie: "On ne regrette pas, on le referait"
@ EUROPE1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Deux des trois Femen libérées de Tunisie étaient sur Europe 1 vendredi matin.

28.06-Femen-instagram

"On est dans une très mauvaise condition physique. On a vécu l'enfer". Après un mois passé en prison en Tunisie, les trois Femen arrêtées à Tunis, suite à une manifestation devant le palais de Justice, sont rentrées à Paris. Deux d'entre elles, Pauline et Marguerite, étaient invitées sur Europe 1 vendredi matin. "On a subi des pressions mentales, des fouilles au corps. On est contentes d'être rentrées", ont-elles confié. "On a été frappées, dans une pièce sans caméra", a expliqué Pauline.

Ces deux militantes ainsi que leur camarade allemande Josephine Markmann ont atterri peu avant 11h30 à l'aéroport de Paris-Orly jeudi. Toutes les trois ont été condamnées à une peine de quatre mois et un jour avec sursis par la justice tunisienne.

"On savait qu'on prenait un risque, mais on avait surtout peur d'être lynchées par la foule. On ne pensait jamais passer un mois en prison", ont expliqué les jeunes femmes au micro d'Europe 1. Les Femen estiment que leur action en Tunisie a aidé Amina, une jeune Femen tunisienne, emprisonnée pour avoir tagué le nom du mouvement féministe sur un mur. "On ne regrette pas", notre action, "on le referait", ont conclu les deux jeunes femmes.