Fausse alerte sur le vol 253 Amsterdam-Detroit

  • A
  • A
Fausse alerte sur le vol 253 Amsterdam-Detroit
Partagez sur :

Deux jours après l’attentat manqué, un passager resté longtemps aux toilettes a semé la panique. Il était simplement malade.

L’histoire a semblé se répéter, dimanche, sur le vol 253 de la compagnie aérienne Delta entre Amsterdam et Detroit. Deux jours après la tentative d’attentat manquée, un passager nigérian a passé un temps inhabituellement long dans les toilettes de l'appareil, ce qui a conduit la compagnie à prévenir les autorités.

"Il y avait un passager qui donnait de la voix, et, par précaution, l'équipage a demandé aux forces de l'ordre de venir à la rencontre de l'avion" au sol, a déclaré Susan Elliott, une porte-parole de Delta. Dès son atterrissage, des hommes de la Force anti-terroriste se sont précipités vers l'appareil, parqué dans une zone éloignée de l'aéroport de Detroit.

Après enquête, il s’est avéré que le long moment passé aux toilettes "était dû à une maladie avérée du passager, et aucun autre comportement ou matériel suspects n'ont été constatés", a détaillé la porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure.

Un peu plus tard, le FBI, qui a interrogé le passager, a indiqué que l'incident n'avait rien de sérieux et qu'il était clos. "Notre enquête montre qu'il s'agit d'un incident sans gravité et l'alerte à été levée", a précisé la porte-parole du FBI.

Vendredi, un autre Nigérian, Umar Farouk Abdulmuttalab, 23 ans, qui avait emprunté le même vol, avait tenté de détoner un explosif peu avant l'atterrissage, après avoir passé un long moment aux toilettes, avant d'être maîtrisé par les passagers et l'équipage.

> Tentative d'attentat sur le vol Amsterdam-Detroit

> Attentat raté : Obama s'interroge sur la sécurité