Famine : les agro-carburants pointés du doigt

  • A
  • A
Famine : les agro-carburants pointés du doigt
Les agro-carburants sont mis en cause par la FAO qui s'inquiète de la répercussion de leur besoin en ressources agricoles, alors que la famine touche fortement la Somalie.@ MAXPPP
Partagez sur :

La FAO s’inquiète de l’utilisation et de la répartition des produits alimentaires agricoles.

Alors que la Somalie est en proie à la famine, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime, dans un rapport publié en juillet et dont Lemonde.fr fait référence, que la demande des produits agricoles est toujours grandissante. Mais, déplore-t-elle, "ce n’est pas qu’il n’y a pas assez de ressources pour satisfaire les besoins des hommes. Par contre, il n’y en a pas assez pour répondre à leur demande".

L’organisation juge notamment que la hausse de la demande des ressources agricoles se situe principalement du côté des agro-carburants. Comme le rappelle le site du quotidien, "l’industrie des agro-carburants absorbe 40% du maïs produit aux Etats-Unis et les deux tiers des huiles végétales de l’Union Européenne".

Et la FAO de rappeler que "l’actuel emballement de la demande mondiale n’est pas la conséquence du développement économique mondial, mais le résultat d’une politique publique menée par les Etats-Unis et les gouvernements de l’UE".

Une constatation qui s’ajoute au fait que la production mondiale de ressources agricoles s’amenuise. Entre 1960 et 2005, elle a triplé entre 1960 et 2005, mais elle stagne depuis. Conséquence directe : la demande en hausse de produits agricoles et une limitation de la production pourrait avoir un effet sur les crises alimentaires. La FAO redoute qu’à terme cela aggrave la famine dans le monde. Et de noter que la surexploitation des terres ne devrait pas permettre de trouver une solution.