Fabius passera des vacances en Tunisie pour "montrer l'exemple"

  • A
  • A
Fabius passera des vacances en Tunisie pour "montrer l'exemple"
Partagez sur :

COUP DE POUCE - Le tourisme a souffert de l'instabilité qu'a connue le pays. Les autorités veulent qu'il retrouve son niveau d'avant la révolution.

C'est un geste de soutien. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a promis de passer une partie de ses vacances en Tunisie, afin de "montrer l'exemple" de la mobilisation de la France et de l'Europe en faveur de ce pays.

Une "mobilisation de la France et de l'Europe"."La Tunisie a fait un grand chemin, il lui reste encore à décider de sa loi électorale et à voter. Mais pour le reste, la Constitution est à bien des égards exemplaire et il y a une pacification", a souligné le chef de la diplomatie française. "Il faut encore qu'il y ait des progrès sur le plan économique et sur le plan sécuritaire", a-t-il ajouté, promettant une "mobilisation de la France et de l'Europe".

"Nous comptons énormément sur nos amis tunisiens, nous sommes à leur côté et d'ailleurs, là c'est plutôt anecdotique, mais pour encourager les choses j'ai dit et je le ferai, que je passerai une partie de mes vacances en Tunisie", a indiqué Laurent Fabius. "Je pense qu'il faut aussi montrer l'exemple et en plus c'est un exemple agréable", a-t-il ajouté.

Retrouver le niveau de 2011. Le tourisme, secteur-clé pour l'économie tunisienne, a souffert de l'instabilité qu'a connue le pays. Les autorités veulent qu'il retrouve en 2014 son niveau d'avant la révolution de janvier 2011. Le ministre s'exprimait à la veille de l'arrivée à Paris du Premier ministre tunisien Medhi Jomaa, pour une visite de deux jours en France, au cours de laquelle il doit notamment rencontrer le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le chef de la diplomatie Laurent Fabius.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a promis de passer une partie de ses vacances en Tunisie, afin de "montrer l'exemple" de la mobilisation de la France et de l'Europe en faveur de ce pays.

Une "mobilisation de la France et de l'Europe"."La Tunisie a fait un grand chemin, il lui reste encore à décider de sa loi électorale et à voter. Mais pour le reste, la Constitution est à bien des égards exemplaire et il y a une pacification", a souligné le chef de la diplomatie française. "Il faut encore qu'il y ait des progrès sur le plan économique et sur le plan sécuritaire", a-t-il ajouté, promettant une "mobilisation de la France et de l'Europe".

"Nous comptons énormément sur nos amis tunisiens, nous sommes à leur côté et d'ailleurs, là c'est plutôt anecdotique, mais pour encourager les choses j'ai dit et je le ferai, que je passerai une partie de mes vacances en Tunisie", a indiqué Laurent Fabius. "Je pense qu'il faut aussi montrer l'exemple et en plus c'est un exemple agréable", a-t-il ajouté.

Retrouver le niveau de 2011. Le tourisme, secteur-clé pour l'économie tunisienne, a souffert de l'instabilité qu'a connue le pays. Les autorités veulent qu'il retrouve en 2014 son niveau d'avant la révolution de janvier 2011. Le ministre s'exprimait à la veille de l'arrivée à Paris du Premier ministre tunisien Medhi Jomaa, pour une visite de deux jours en France, au cours de laquelle il doit notamment rencontrer le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et le chef de la diplomatie Laurent Fabius.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

APAISEMENT - Tunisie : levée de l'état d'urgence décrété en 2011

DÉCLARATIONS - Hollande en Tunisie : "l'islam est compatible avec la démocratie"