Extradition: Assange suspendu à la justice britannique

  • A
  • A
Extradition: Assange suspendu à la justice britannique
Une nouvelle fois, Julian Assange va contester la validité de son extradition devant la justice britannique.@ REUTERS
Partagez sur :

La justice britannique étudie mercredi la demande de la Suède pour le fondateur de WikiLeaks.

La Cour suprême britannique doit statuer sur une question "d'intérêt général" : faut-il extrader Julian Assange vers la Suède où il risque une lourde condamnation ? Pendant deux jours, à compter de mercredi, le patron de WikiLeaks tentera de retourner la situation. Il conteste en effet la décision de la justice britannique qui a autorisé son extradition vers la Suède le 24 février 2011, une décision confirmée en novembre en appel par la Haute Cour.

Le patron de WikiLeaks

Son pays d'origine avait lancé fin 2010 un mandat d'arrêt international contre lui pour viol et agressions sexuelles sur deux femmes. Julian Assangea été arrêté en décembre 2010 avant d'être libéré quelques jours plus tard. Il est depuis assigné à résidence.

Depuis le début de l'affaire, Julian Assange réfute les accusations de relations sexuelles non consenties, et se déclare victime d'un complot politique ourdi par les Etats-Unis. Selon lui, Washington agirait en représailles à la publication par le site internet WikiLeaks de dizaines de milliers de documents militaires sur l'Irak, l'Afghanistan et de télégrammes diplomatiques américains.

Vers une jurisprudence européenne ?

Selon Julian Knowles, avocat spécialiste de l'extradition, un refus d'extrader Assange au motif qu'un procureur n'est pas une autorité habilitée à émettre un mandat d'arrêt européen, aurait des "conséquences en profondeur". "Cela voudrait dire qu'à moins de réécrire la loi, l'extradition en Europe devient difficile voire impossible", étant donné les différences entre les systèmes juridiques, juge-t-il dans The Guardian.

Si la Cour suprême rejette son appel, un ultime recours est possible devant la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg. Cette dernière aura 14 jours pour accepter ou refuser le dossier. Si elle accepte de traiter la requête d'Assange, l'extradition sera suspendue et son assignation à résidence continuera de s'appliquer, dans l'attente de la décision sur le fond des juges de Strasbourg. Si la Cour européenne rejette l'examen du cas, Julian Assange sera extradé vers la Suède dans les meilleurs délais.

Présent à la télé et dans les Simpsons

Pendant ce temps, le site WikiLeaks est en berne. Depuis la publication en 2010 des documents qui ont traumatisé Washington, les soutiens au site se sont éclaircis. Les méthodes du fondateur ont été contestées et les financements se sont faits plus rares pour son site, contraint de suspendre ses publications.

Julian Assange, lui, reste actif. La chaîne pro-Kremlin RT a annoncé récemment qu'elle diffuserait à partir de mars des émissions animées par cet homme de 40 ans qui a promis d'inviter "des acteurs politiques majeurs, des penseurs et des révolutionnaires du monde entier". Il doit également faire une apparition dans un épisode des Simpsons, diffusé le 19 février.