Expulsés à cause de leur fille malade ?

  • A
  • A
Expulsés à cause de leur fille malade ?
@ Capture d'écran - vidéo famille Barlagne
Partagez sur :

C’est ce qui pourrait arriver à un couple de Français installés à Montréal depuis cinq ans.

Depuis cinq ans, David et Sophie Barlagne vivent à Montréal, au Québec. Deux ans après leur installation, ce couple de Français a fait une demande de titre de résidents permanents. Que les autorités d’immigration canadienne ont rejetée. Motif : Rachel Barlagne, 7 ans, est un "fardeau excessif" pour la société canadienne. La fillette souffre d’une paralysie cérébrale.

Pour l'instant, le gouvernement se contente d'un rappel à la loi. Mais les Barlagne devront avoir quitté le Canada en 2011.

L’expression "fardeau excessif" a tout particulièrement blessé la famille Barlagne. "Je pense que quelque parent que ce soit vivrait très mal ces mots employés pour qualifier leurs enfants. Il nous a fallu un certain recul pour comprendre que c’est une expression type dans les documents légaux d’immigration", raconte David Barlagne, rencontré par Europe 1.

Rachel va dans une école spécialisée

Surtout, les Barlagne expliquent que leur vie est désormais au Canada. David Barlagne, ingénieur informatique, a créé sa propre société. "Rachel, dès qu’elle a été en âge d’intégrer une école, elle l’a fait. Elle est dans une école spécialisée. La famille est intégrée", ajoute-t-il.

La famille Barlagne explique sa situation dans une vidéo sur internet :

Une décision de justice en appel doit encore intervenir le 23 février. Pour l'heure, la famille Barlagne en appelle au ministre canadien de l'Immigration et de la Citoyenneté. Ils argumentent qu’ils se sont engagés par écrit, dès le début de la procédure, à assurer financièrement la prise en charge de leur fille.