Explosions à Bruxelles : une "réponse" à l'arrestation d'Abdeslam ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le criminologue Mickael Dantinne a livré sur Europe 1 une première analyse des explosions qui ont retenti à l'aéroport et au métro de Bruxelles, mardi matin.

INTERVIEW

Les explosions à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles, à seulement quelques minutes d'intervalle, pourraient être "une réaction par rapport à ce qui s’est passé à Bruxelles ces derniers jours", estime sur Europe 1 le criminologue belge Mickael Dantinne. Le procureur de Bruxelles a confirmé qu'il s'agissait bien d'attentats.

Pour le spécialiste, il pourrait s'agir d'une "réponse" des terroristes à l'interpellation de Salah Abdeslam vendredi à Molenbeek, soit de la part "d'un reliquat du réseau des personnes encore recherchées, soit d’autres cellules".


>> Suivez notre essentiel en direct sur les explosions à Bruxelles, en cliquant ici

Un message envoyé aux autorités ? Ces explosions simultanées - comme la Belgique "en a rarement connu" - "permettent d’augmenter la terreur. Frapper une capitale à une heure de pointe, dans un aéroport, c’est assez retentissant. Doubler cela d’un attentat dans le métro c’est envoyer un message aux gens : 'vous ne serez plus en sécurité nulle part'", a jugé Mickael Dantinne. "C’est aussi dire 'vous croyez avoir obtenu une victoire avec les arrestations récentes mais nous sommes encore bien là, nous pouvons aussi gagner'".