Explosifs : la Norvège sur ses gardes

  • A
  • A
Explosifs : la Norvège sur ses gardes
@ REUTERS
Partagez sur :

Après la tuerie de vendredi, le pays est en alerte. La gare a été évacuée quelques heures mercredi.

Une partie de la gare centrale d’Oslo a été évacuée mercredi matin en raison de la présence d’une valise suspecte, avant d'être rouverte au public. Si aucun colis suspect n'y a été trouvé, cet événement qui arrive quelques jours après le double-attentat dans la capitale Oslo continue de nourrir l’inquiétude dans le pays.

Un homme monté à bord d'un bus stationné dans la gare, qui avait déposé un bagage, avait en effet inquiété les services de police norvégiens.

Un pays en état d’alerte

La Norvège est en état d’alerte depuis vendredi. L’auteur de la double attaque de vendredi, Anders Behring Breivik, a parlé aux enquêteurs de "deux autres cellules". Jugées farfelues, ses déclarations ne retiennent pas moins l’attention des enquêteurs, qui restent tout de même sur leur garde.

Mardi soir, la police a indiqué avoir découvert et neutralisé des explosifs dans une ferme louée par Anders Behring Breivik. Les enquêteurs estiment que Breivik a principalement utilisé des engrais pour fabriquer la bombe qui a entraîné la mort de huit personnes vendredi dans le centre d'Oslo. Ils se sont refusé à communiquer la quantité d’explosifs retrouvés.

Après le massacre de l'île d’Utoeya, les enquêteurs n’avaient pas non plus exclu qu’il y ait des explosifs sur l’île.