Exécutés pour avoir regardé la TV sud-coréenne

  • A
  • A
Exécutés pour avoir regardé la TV sud-coréenne
Kim Jong-Un (photo d'illustration).@ Reuters
Partagez sur :

80 personnes ont été exécutées pour avoir regardé la TV sud-coréenne, une activité strictement interdite.

Les tensions en Corée-du-Sud et Corée-du-Nord restent vivent. La Corée du Nord a procédé début novembre à l'exécution publique de quelque 80 personnes, dont plusieurs accusées d'avoir regardé des émissions de la télévision sud-coréenne, une activité strictement interdite au Nord, a affirmé un quotidien du Sud lundi.

JoongAng Ilbo, un journal conservateur, ne cite qu'une seule source anonyme mais au moins un groupe de transfuges nord-coréens passés en Corée du Sud ont indiqué avoir eu vent d'informations qui accréditent l'article du quotidien.Les exécutions ont eu lieu le 3 novembre, dans sept villes à travers le pays, indique cette source décrite comme "familière" des affaires intérieures à la Corée du Nord, où elle s'est rendue récemment. Dans la ville portuaire de Wonsan (est), les autorités ont rassemblé 10.000 personnes dans un stade pour assister à l'exécution par balle de huit condamnés, selon cette source qui cite un témoin. La plupart ont été exécutés pour avoir regardé des émissions télévisées sud-coréennes, introduites clandestinement via des DVD ou des clés USB. D'autres étaient accusés de prostitution.