EXCLUSIF - Assad : "Les contacts existent" avec le Renseignement français

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans un entretien accordé à Europe 1 et à nos confrères de TF1, Bachar Al-Assad a affirmé jeudi que des contacts existaient entre le régime syrien et les services de renseignement français.

EXCLUSIF

Les contacts entre le Renseignement français et le régime syrien "existent". Bachar al-Assad l'a confirmé dans la longue interview exclusive qu'il a accordée à Fabien Namias d'Europe 1 et Michel Scott de TF1. Le président syrien évoque des "contacts indirects" avec les services de renseignement français. Avant de se faire plus précis...

"En fait, lors de la visite ici d’une délégation de parlementaires français, l’un d’entre eux était un agent", explique-t-il. "Donc, ces contacts existent. Bien sûr, le gouvernement français prétend qu’il s’agit de délégation de parlementaires. Ce n’est pas vrai : il y a bien entendu de nombreux canaux de communications", lance le président syrien.

Une référence au voyage de février 2015 ? Bachar Al-Assad fait ici sans doute référence au voyage controversé de quatre parlementaires français à Damas, en février 2015. À l’époque, Le Figaro avait fait état d'un "voyage dans le voyage, ultra-secret, consacré à la lutte antiterroriste et discrètement approuvé par les services de Renseignement français". Le journal précisait alors que l’un des organisateurs du déplacement, Patrick Barraquand, contrôleur général économique et financier à Bercy, avait discrètement rencontré Ali Mamlouk, conseiller spécial pour la sécurité du président Assad.

Selon les informations du journal L’Opinion, Patrick Barraquand n'avait en réalité pas été mandaté par les services français, “même s'il n'est toutefois pas exclu qu'il ait été en contact avec d'anciens responsables des services français”. Depuis, Damas ne cesse d’entretenir le doute sur cette rencontre.

> Retrouvez l'interview de Bachar al-Assad en vidéo et en intégralité : 


L'interview intégrale de Bachar al-Assadpar Europe1fr