Evo Morales réélu président de la Bolivie

  • A
  • A
Evo Morales réélu président de la Bolivie
Partagez sur :

"Le peuple bolivien a de nouveau fait l'Histoire", a lancé le président indien, réélu triomphalement dimanche avec 61 à 63 % des voix.

C’est un plébiscite. Evo Morales a été réélu triomphalement dimanche au premier tour de l'élection présidentielle bolivienne, avec un score compris entre 61 et 63 % des voix, et un contrôle total du Parlement. Le président socialiste sortant a été reconduit avec près de 40 points d’avance sur son premier rival de droite, et 10 points de plus que ce que prévoyaient les sondages.

"Le peuple bolivien a de nouveau fait l'Histoire", a lancé Evo Morales, premier chef d'Etat indien de la Bolivie, à plus de 3.000 partisans à La Paz, la capitale. "Cette majorité de plus des deux-tiers des députés et sénateurs nous fait obligation, me fait obligation, d'accélérer le processus de changement" de la Bolivie, a-t-il affirmé.

Le contrôle du Parlement garantit au gouvernement une mise en œuvre sans entrave de sa "refondation" socialiste et pro-indigène du pays. Il lui permet surtout le cas échéant d'amender la Constitution, par exemple sur le nombre de mandats présidentiels - deux consécutifs actuellement.

La droite dénonce un risque de dérive despotique de la part d'Evo Morales, dans la lignée du président vénézuélien Hugo Chavez, son allié et mentor de la gauche radicale latino-américaine. Evo Morales a d'ailleurs laissé planer dimanche matin la possibilité d'un 3ème mandat.

Les élections se sont déroulées dans un climat de "tranquillité et de paix" selon la mission d'observateurs de l'Union européenne. Le climat contraste avec les tensions de 2007-2008, qui poussèrent le pays au bord de la guerre civile.