Evadés fiscaux, votre photo est dans le journal

  • A
  • A
Evadés fiscaux, votre photo est dans le journal
Le fisc britannique a publié le nom et la photo des vingt plus gros évadés et fraudeurs fiscaux du pays.@ HMRC
Partagez sur :

Le fisc britannique a publié le nom et la photo des vingt plus gros évadés et fraudeurs fiscaux du pays.

19 hommes et une femme. Les noms et les photos - pas toujours flatteuses - des vingt personnes les plus recherchées par le fisc britannique ont été dévoilés mercredi par les services de sa Majesté, rapportent jeudi les médias outre-Manche. Les autorités espèrent ainsi obtenir des renseignements du public pour les localiser et les arrêter.

Des fraudeurs déjà condamnés

A la manière du FBI, le fisc britannique les décrit comme des "criminels fiscaux qui se sont enfuis après avoir été inculpés ou pendant leur procès", indique The Telegraph. Certains d'entre eux ont déjà été condamnés par contumace pour fraude fiscale, blanchiment d'argent ou encore contrebande.

Photos et CV des fraudeurs s'affichent donc dans toute la presse britannique. Hussain Asad Chohan est le premier sur la liste. Cet homme de 44 ans est suspecté d'avoir fui à Dubaï après avoir été condamné pour une fraude de 255 millions d'euros, notamment en ayant importé illégalement des cigarettes. Le deuxième, Nasser Ahmed, a lui aussi été condamné pour une fraude à la TVA de près de 200 millions d'euros.

Une campagne de lutte contre l'évasion fiscale

Cette opération intervient dans le cadre d'une campagne du gouvernement de David Cameron pour lutter contre l'évasion fiscale. "Le gouvernement est absolument déterminé à traquer l'évasion fiscale et la fraude", assure à la BBC David Gauke, le ministre délégué aux Affaires fiscales. "Ces criminels ont, collectivement, coûté plus de 980 millions d'euros aux contribuables britanniques et les services fiscaux les poursuivront sans relâche", a-t-il promis.

Le gouvernement britannique a déjà investi plus d'un million et demi d'euros dans les services fiscaux en espérant pouvoir récupérer au moins 9 milliards d'euros d'impôts supplémentaires chaque année. Le mois dernier, David Gauke a ainsi annoncé un projet qui obligerait les comptables à dénoncer les millionnaires qui profitent du système pour éviter de payer "leur juste part d'impôts", précise The Telegraph.