Européennes : un candidat autrichien se retire pour propos racistes

  • A
  • A
Européennes : un candidat autrichien se retire pour propos racistes
@ Reuters
Partagez sur :

Andreas Mölzer, tête de liste du parti d'extrême droite FPÖ aux élections européennes, a comparé l'UE au IIIe Reich.

Le candidat tête de liste du parti autrichien d'extrême droite FPÖ aux élections européennes de mai a annoncé mardi son retrait de la liste, après avoir tenu des propos racistes et comparé l'Union européenne au IIIe Reich. Le député européen Andreas Mölzer a justifié sa décision par la "perte de confiance" envers son parti après ses déclarations.

L'UE pourrait devenir "un conglomérat de nègres" selon lui. Selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung (SZ), il avait déclaré en février que l'UE pourrait devenir "un conglomérat de nègres, le chaos absolu", dans lequel "les Allemands et les Autrichiens" seraient "les seuls qui commencent à travailler à 9 heures et pas seulement à 11 heures". Il avait également jugé que comparé à l'Union européenne, "le IIIe Reich était probablement informe et libéral".

Le FPÖ, 3e force politique du pays. Il a justifié mardi sa décision exclusivement par le désir de "ne pas causer de tort" à sa formation. Ses propos qui ont causé une polémique, a-t-il souligné, avaient pour seul tort d'être "l'expression non politiquement correcte de pensées non conformistes". Les autres partis autrichiens avaient appelé à la démission d'Andreas Mölzer. Son parti est la troisième force politique en Autriche et devrait conforter cette position lors des élections européennes le 25 mai, avec environ 20% des suffrages.