Européennes 2014 : comment ont voté nos voisins ?

  • A
  • A
Européennes 2014 : comment ont voté nos voisins ?
Une urne vidée pour être comptabilisée en Allemagne@ Reuters
Partagez sur :

TOUR D'HORIZON - Des eurosceptiques en tête en Grande-Bretagne et une poussée de la gauche en Europe du Sud : retrouvez tous les résultats.

LES ESTIMATIONS. La participation devait être en baisse. Le taux de participation aux élections européennes de dimanche a finalement été relativement stable, atteignant 43,11%, contre 43% en 2009. Tour d'horizon des résultats chez nos voisins.

Pour retrouver les résultats pays par pays, cliquez sur la flèche à droite de "Résultats européens" :



En Allemagne, le parti de Merkel en tête mais... Petite claque pour Angela Merkel, les conservateurs allemands perdent des voix et tomberaient à leur plus bas score depuis 1979 à 36,3%. Par ailleurs, les sociaux-démocrates auraient gagné des voix. Les euro-sceptiques de “Alternative für Deutschland” feront leur entrée au Parlement de Strasbourg, avec 7% des voix. Parmi les surprises, un eurodéputé néo-nazi pourrait siéger, ainsi qu’un membre du Parti pirate et un du Parti de défense des animaux.

Nigel Farage, GB

© REUTERS

Au Royaume-Uni, les eurosceptiques en tête. Le UKIP, le parti du sulfureux Nigel Farage, enregistre une victoire historique, avec 27,5% des voix et un nombre de députés supérieur à ceux des trois partis classiques. En deuxième position, le Labour, d'opposition, qui récolte 25,4% et 18 eurodéputés. Les conservateurs au pouvoir, vainqueurs des précédentes européennes, se contentent de 23,9% des voix.

En Europe du Sud, poussée à gauche. En Espagne, le Parti populaire et le Parti socialiste espagnols ont reculé de manière spectaculaire, au profit de petites formations de gauche, comme le Podemos, né du mouvement des Indignés. Au Portugal, l'opposition socialiste arrive en tête, à 31,45% des voix. En Italie, le chef du gouvernement Matteo Renzi est arrivé en tête, loin devant Beppe Grillo, qui dirige la formation populiste du Mouvement cinq étoiles. En Grèce, ce sont les radicaux de gauche de Syriza qui ont raflé la mise.

matteo renzi 930

© Reuters

En Europe de l'Est, conservateurs et libéraux bien installés. Le parti letton Unité du Premier ministre Valdis Dombrovskis serait en tête des européennes dans ce pays balte, avec 31 % des voix, selon un sondage. En Estonie, les deux partis libéraux obtiennent le plus de voix. La droite polonaise talonne les centristes au pouvoir et un petit parti europhobe, le Congrès de la nouvelle droite, pourrait faire son entrée au Parlement européen. Surprise en revanche en Slovaquie, où huit partis devront se partager treize sièges.

En Europe centrale, l'extrême-droite en forme. Le Parti de la liberté autrichien (FPÖ) perd des voix, mais reste à 20,5% en troisième position. En Hongrie, le Fidesz, le parti conservateur du dirigeant Viktor Orban, domine largement, suivi par le Jobbik, parti ultra-nationaliste, qui remporte 14,7% des voix.

Au Benelux, trois pays, deux résultats. Aux Pays-Bas, les premiers résultats donnaient les eurosceptiques du Parti de la liberté en quatrième position du scrutin. Les derniers sondages l'avaient pourtant donné en tête du vote. Au Luxembourg, les conservateurs sont restés en tête. Et en Belgique, qui votait pour trois élections, un problème informatique a retardé les opérations. 


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

ESSENTIEL - Tendances et résultats du scrutin

EN FRANCE - Les résultats par région

ANALYSE - Les eurosceptiques ont-ils réussi leur pari ?

LA GIFLE - Une réunion de crise pour Hollande et Valls