EU : vraie-fausse tentative d’attentat

  • A
  • A
EU : vraie-fausse tentative d’attentat
@ REUTERS
Partagez sur :

Un Qatari a été arrêté à bord d'un vol intérieur. Il était probablement... en train de fumer.

L’incident a eu lieu à bord d’un vol entre Washington et Denver. Des policiers spécialisés dans la sécurité aérienne ont maîtrisé mercredi soir un diplomate qatari, soupçonné d’avoir voulu allumer un engin explosif placé dans sa chaussure. Mais il semblerait que les policiers sont allés un peu vite en besogne. "L'individu en question était peut-être en train de fumer dans les toilettes et pourrait avoir fait une remarque malheureuse lorsqu'il s'est retrouvé face au personnel navigant", a déclaré un responsable américain.

La police fédérale américaine (FBI) enquête pour savoir si le passager interpellé, identifié selon ABC News comme étant Mohammed al-Modadi, troisième secrétaire et vice-consul à l'ambassade du Qatar à Washington, et qui bénéficie à ce titre de l'immunité diplomatique, a effectivement tenté de mettre le feu à quelque chose. Selon NBC News, les chiens spécialisés n'ont trouvé aucune trace d'explosif à bord. CNN ajoute que les autorités n'ont pas trouvé d'explosifs dans les chaussures du suspect.

Atterrissage sans encombre

NBC a rapporté que 30 minutes avant l'atterrissage prévu à Denver du vol United Airlines 663, un Air Marshal (policier chargé d'assurer la sécurité dans les avions américains) avait senti une odeur de fumée, avant d'empoigner un homme qui avait passé un long moment dans les toilettes et affirmait avoir tenté de mettre le feu à ses chaussures. Selon des responsables, cités par NBC, l'avion, qui avait décollé de l'aéroport national Ronald Reagan de Washington avec 157 passagers et six membres d'équipage à bord, a atterri sans encombre à Denver après l'incident.

L'affaire intervient alors que les Etats-Unis ont annoncé le 2 avril un important bouleversement des protocoles de sécurité dans les transports aériens, avec la mise en place d'une surveillance des passagers entrant sur leur sol en fonction notamment de leur "profil". L'objectif est de renforcer la sécurité à la suite d'un attentat manqué, attribué à Al-Qaïda, contre un vol entre Amsterdam et Detroit le jour de Noël, au cours duquel un jeune Nigérian de 23 ans avait tenté de mettre le feu à des explosifs dissimulés dans ses sous-vêtements, avant d'être maîtrisé par des passagers.