SDF abattu à Los Angeles : une nouvelle vidéo dévoilée

  • A
  • A
SDF abattu à Los Angeles : une nouvelle vidéo dévoilée
@ Capture d'écran
Partagez sur :

La vidéo qui montrait des policiers abattant à bout portant un SDF en pleine rue avait choqué. D'autres images de la même scène ont été dévoilées. 

Les images extrêmement violentes ont beaucoup choqué. Une nouvelle vidéo montrant la mort d'un SDF abattu par la police de Los Angeles a été publiée. Elle dévoile les minutes qui ont précédé les coups de feu tirés en pleine rue, aux Etats-Unis.

Le contenu de plusieurs vidéos dévoilé. Filmées par une caméra de vidéosurveillance, les images montrent le sans-abri retourner dans sa tente, créant la panique chez les policiers. Puis l'homme ressort et se met à tourner sur lui-même de manière erratique avant de s'en prendre à un des policiers. L'empoignade vire à la confusion. La vidéo est coupée avant qu'un policier ouvre le feu.

Selon le Los Angeles Times, les caméras portées par deux officiers donnent également des précisions sur l'enchaînement d'événements qui a poussé les policiers à faire usage de leur arme. Selon la police de Los Angeles (LAPD), interrogé par le journal américain, affirme qu'on entend un policier crier plusieurs fois : "Il a mon arme! Il a mon arme!". Sur la première vidéo, on entend en effet un officier hurler : "Lâche l'arme!" avant plusieurs détonations. L'homme, touché par des tirs, est mort sur le pavé.

La LAPD sur la défensive. Selon Charlie Beck, le porte-parole de la police, l'enquête a montré qu'en effet, le canon du pistolet était partiellement enclenché et le magasin délogé de son endroit habituel. Il a également ajouté que les policiers avaient d'abord utilisé un Taser sur le sans-abri, mais que le pistolet électrique "n'a eu qu'un effet limité et il a continué à se débattre". Lors d'une conférence de presse, il a tenu à exprimer à la famille de la victime toute sa "sympathie", promettant une "enquête exhaustive".

Les policiers étaient intervenus pour un cambriolage et, selon des témoins, la victime se battait avec quelqu'un dans une tente où il vivait dans le quartier, a rapporté le Los Angeles Times.

Depuis la mort d'un jeune noir américain à Ferguson en août 2014, les bavures policières provoquent de vives réactions dans le pays.