Bavures policières aux États-Unis : il y a une app' pour ça

  • A
  • A
Bavures policières aux États-Unis : il y a une app' pour ça
@ Capture d'écran
Partagez sur :

Cette application pour smartphones, lancée jeudi, sert à enregistrer et diffuser des vidéos documentant des incidents entre des citoyens et des policiers.

L'initiative voit le jour en plein regain de tensions et de manifestations en réaction à une série de décès d'afro-américains détenus ou confrontés à des policiers blancs. Les dernières en date ont éclaté cette semaine à Baltimore, où un jeune noir américain est mort, après avoir été embarqué sans ménagement dans un fourgon de police. Dans ce contexte, une application pour smartphones vient d'être lancée pour permettre de relater, en temps réel, tout incident entre des citoyens et des policiers.

Envoyer une vidéo avant d'être interpellé. L'application gratuite, conçue par l'association American Civil Liberties Union (ACLU), sert à enregistrer et diffuser des vidéos documentant des incidents. Grâce à cette application, n'importe quel citoyen américain pourra sortir son smartphone et filmer ce qu'il considère comme une violence policière. Surtout - et c'est tout l'intérêt de cette application – les utilisateurs pourront l'envoyer en un simple clic, avant que le policier ne puisse leur confisquer leur téléphone.

Lancer d'éventuelles poursuites judiciaires. La vidéo n'est donc plus stockée sur le smartphone, mais sur les serveurs de l'American Civil Liberties Union. L'ONG américaine, en pointe sur la défense des droits civiques aux Etats-Unis, se chargera ensuite de lancer une procédure judiciaire si la vidéo en question atteste d'une éventuelle bavure policière. L'application, disponible sur iPhone et Androïd, peut aussi permettre d'envoyer des alertes pour appeler des policiers à se rendre sur un lieu donné ou pour documenter un incident.

Regardez la vidéo de présentation de l'application :

"Eviter l'utilisation excessive de la force". "Les inquiétudes vis-à-vis des pratiques de la police, y compris les contrôles au faciès et l'utilisation excessive de la force sont très réelles", a commenté Hector Villagra, directeur exécutif d'ACLU en Californie du sud, cité dans un communiqué. "Cette application permettra de vérifier s'il y a des abus, que ce soit de la part des officiers de police, les commissaires, le contrôle des frontières ou d'autres représentants du gouvernement", a-t-il ajouté.

Le film de présentation mis en ligne par l'organisation rappelle par ailleurs que plusieurs cas ont été dénoncés grâce à ce genre d'images amateurs. On voit notamment les images d'une des bavures les plus médiatisées, celle de Rodney King, tabassé durant de longues minutes par plusieurs policiers, en 1991. La mort de ce jeune afro-américain avait provoqué des émeutes sans précédent à Rialto, en Californie.

>> LIRE AUSSI - Emeutes à Baltimore : "un vrai souci avec la police américaine"

>> LIRE AUSSI - Baltimore : une mère sermonne son fils, l'Amérique applaudit

>> LIRE AUSSIEN IMAGES - Emeutes : Baltimore à feu et à sang