Etats-Unis : un terroriste présumé arrêté

  • A
  • A
Etats-Unis : un terroriste présumé arrêté
Rezwan Ferdaus,comptait utiliser de petits avions téléguidés bourrés d'explosifs@ Reuters
Partagez sur :

Le jeune homme de 26 ans voulait mener des attaques contre le Pentagone et le Congrès.

Il fomentait son projet depuis près de deux ans. Son objectif ? Tuer un maximum de personnes. Dans sa ligne de mire, le Pentagone et le Congrès, afin, disait-il, "de décapiter l’empire tout entier". Rezwan Ferdaus, un Américain âgé de 26 ans, a été arrêté mercredi près de Boston, dans le Massachusetts aux Etats-Unis par le FBI.

Un projet précis

Le jeune homme, diplômé en physique, comptait utiliser de petits avions téléguidés bourrés d'explosifs. Il avait également modifié des téléphones portables pour en faire des détonateurs destinés à être utilisés par des membres d'Al-Qaïda contre des soldats américains à l'étranger. Sauf que les membres d'Al Qaïda en question étaient des agents du FBI. 

"Lors d'une rencontre en juin 2011, il a semblé satisfait lorsqu'on lui a dit que son premier engin explosif avait tué trois soldats américains et en avait blessé quatre ou cinq autres en Irak, Ferdaus a répondu 'C'était exactement ce que je voulais'", peut-on lire dans l'acte d'accusation de 42 pages. 

Des avions semblables à de "petits drones" :





















Il était allé repérer les lieux et photographier ses cibles en mai, pour ce projet qui prévoyait d'utiliser trois petits avions et six personnes armées d'armes automatiques, dont lui, selon l'acte d'accusation. Et il avait commencé à acquérir son matériel, dont un avion téléguidé F-86 Sabre.

Il risque 65 ans de prison

Son but, précise l'acte d'accusation, était de tuer des Américains, dont des femmes et des enfants, qu'il considérait comme des "ennemis d'Allah". "Je ne peux pas m'arrêter. Je n'ai pas d'autre choix", aurait-il confié à propos de son désir d'attaquer les Etats-Unis.

Il risque aujourd’hui 65 ans de prison. Jusqu’à 15 ans de prison pour soutien à une organisation terroriste à l'étranger, jusqu'à 20 ans pour tentative de destruction d'installation de défense nationale, et jusqu'à 20 ans pour tentative d'endommagement et de destruction d'installations appartenant à l'Etat américain.