Etats-Unis : un policier confond son taser et son arme et abat un homme

  • A
  • A
Etats-Unis : un policier confond son taser et son arme et abat un homme
Dans l'Oklahoma, la justice a ouvert une enquête après la mort d'Eric Harris, un Noir, abattu par un policier blanc.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Une enquête a été ouverte après la mort d'un Noir abattu par un policier dans l'Oklahoma.

Ce drame est révélé quelques jours à peine après l'inculpation d'un policier, accusé d'avoir abattu un Noir lors d'un contrôle routier en Caroline du Sud. Dans l'Oklahoma, la justice a ouvert une enquête après la mort d'Eric Harris, un Noir, abattu par un policier blanc qui croyait tirer au Taser.

"Une enquête complète". D'après une porte-parole du bureau du procureur du comté de Tulsa, c'est le 2 avril qu'Eric Harris, 44 ans, a été tué. L'affaire a été transmise à la justice et "fait l'objet d'une enquête complète".

La victime était soupçonnée de vendre illégalement des armes. C'est un shérif-adjoint réserviste de 72 ans qui a tiré sur lui alors qu'il pensait, dit-il, utiliser son pistolet électrique Taser. Mais il a en fait tiré à bout portant avec son arme à feu, peut-on voir sur cette vidéo publiée samedi. D'après le rapport de police, l'homme s'est trompé d'arme pendant la poursuite.



"Il m'a tiré dessus". Sur la vidéo, filmée par un policier portant sur lui une mini-caméra, on peut voir des policiers plaquer le suspect au sol et entendre ces mots : "il m'a tiré dessus, oh mon Dieu". Eric Harris est mort plus tard à l'hôpital.

Le shérif-adjoint réserviste, Robert Bates, a reconnu auprès du journal Tulsa World qu'il avait tiré sur le suspect, qui avait des antécédents judiciaires. "C'était moi", a admis,cet agent d'assurance à Tulsa sans en dire plus, sur conseil de son avocat. 

>> LIRE AUSSI - Un policier blanc inculpé après avoir tué un Noir

>> LIRE AUSSI - Être Noir aux Etats-Unis, l'inégalité en chiffres