Etats-Unis : un groupe suprémaciste blanc apporte son soutien à Trump

  • A
  • A
Etats-Unis : un groupe suprémaciste blanc apporte son soutien à Trump
Image d'illustration.@ Aaron P. Bernstein / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'American Freedom Party a annoncé lundi avoir mené une campagne téléphonique en faveur de Donald Trump dans l'état de l'Iowa.

Un groupe suprémaciste blanc a annoncé lundi avoir passé 200.000 appels téléphoniques automatiques aux électeurs de l'Iowa pour leur demander d'appuyer la candidature de Donald Trump à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle parce que "nous n'avons pas besoin de musulmans" aux Etats-Unis.

"Peuple euro-américain". La campagne téléphonique est orchestrée par le Parti de la liberté américaine (American Freedom Party), qui dit sur son site internet "partager les coutumes et l'héritage du peuple euro-américain".

Besoin de "personnes blanches intelligentes". Dans le message enregistré diffusé aux électeurs, on entend notamment la voix du porte-parole d'un groupe suprémaciste dont Dylann Roof, l'auteur présumé d'une fusillade qui a fait neuf morts dans une église afro-américaine de Caroline du Sud au mois de juin, a dit s'être inspiré. "Nous n'avons pas besoin de musulmans. Nous avons besoin de personnes blanches intelligentes et bien éduquées qui peuvent s'assimiler à notre culture ", dit cet homme, Jared Taylor, rédacteur en chef du magazine "La Renaissance américaine".

Une vitrine légale du Ku Klux Klan. Jared Taylor est aussi porte-parole du Conseil des citoyens conservateurs, un groupe suprémaciste qui plonge ses racines dans le Conseil des citoyens blancs, créé en 1954 dans le Mississippi comme une vitrine légale du Ku Klux Klan. Les primaires républicaines en vue de la présidentielle du mois de novembre débuteront le 1er février par le caucus de l'Iowa. Elles se poursuivront le 9 février dans le New Hampshire. Le Parti de la liberté américaine, qui a essayé sans succès d'acheter des spots à la radio dans l'Iowa, a dit envisager de poursuivre sa campagne d'appels dans le New Hampshire.